Accueil / A la une / Emeutes de Boké: 2 morts, un contingent militaire pourrait être déployé

Emeutes de Boké: 2 morts, un contingent militaire pourrait être déployé

Les violences prennent une proportion inquiétante ce vendredi à Boké. Les manifestants plus que jamais déterminés, bravent les forces de l’ordre. Pas d’entrée dans la ville, ni de sortie. Les voyageurs sont bloqués des deux côtés.

Désormais, c’est le sauve qui peut dans la ville minière de Boké. Des manifestants armés de cailloux et de bâton, font la loi.

Selon une journaliste sur place, joint au téléphone, des manifestants ont érigé des barrages partout dans la ville, et rançonnent les automobilistes qui souhaitent traverser la ville.

« Hier, un chauffeur qui venait de Conakry, a été rançonné de Kolabougny jusqu’à Boké.  Il a payé en tout, 130 milles GNF. Les manifestants sont réunis en petits groupes, pour s’attaquer aux passant ou aux automobilistes. Les voyageurs sont bloqués dans la ville, personne ne peut quitter la ville », explique notre consœur bloquée sur place.

Des informations font états du déploiement d’un contingent militaire, pour récupérer les armes dérobés lors d’un assaut contre le  poste de gendarmerie.

« On parle de l’envois des militaires, qui vont fouiller les maisons une par une, afin de récupérer les armes dérobés à la Gendarmerie », ajoute t-elle. Une information qui reste toutefois à vérifier.

Ces  manifestations on fait 2 morts dont 1 par balle et l’autre par asphyxie. On par de plus de 60 blessés. Le poste de gendarmerie et le siège du parti présidentielle, ont été saccagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*