Accueil / A la une / Le PSG encore menacé par le patron de la ligue espagnole Javier Tebas

Le PSG encore menacé par le patron de la ligue espagnole Javier Tebas

Visé par une enquête de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, le Paris Saint-Germain continue de faire parler après ses dépenses estivales. Le président de la Ligue espagnole Javier Tebas ne lâche pas le club de la capitale, qui paraît sérieusement menacé si l’on en croit les étranges propos du patron de l’UEFA, Aleksander Ceferin…

Ce n’est plus un secret pour personne, plusieurs grands clubs européens ont décidé de s’unir dans une lutte contre le Paris Saint-Germain. Le FC Barcelone, le Real Madrid, la Juventus Turin et le Bayern Munich ne voient pas d’un bon oeil les dépenses du club de la capitale, qui vient chambouler la hiérarchie des clubs les plus puissants économiquement et sportivement. Et pour mener cette fronde, ils peuvent compter sur Javier Tebas.

Depuis plusieurs semaines, le président de la Ligue espagnole multiplie les sorties médiatiques contre le Paris SG. Dans les colonnes de L’Equipe, il assure une nouvelle fois que le club de la capitale, tout comme Manchester City, triche pour contourner le fair-play financier. «Nous avons étudié les comptes du PSG et de Manchester City de ces cinq dernières saisons, avec toutes les données : les droits télé nationaux et internationaux, ceux des Coupes d’Europe, la billetterie, les revenus dans les stades» , explique d’abord Tebas.

  1. Tebas – «si Paris n’est pas puni…»

«On a conclu que leurs revenus commerciaux étaient impossibles puisqu’ils dépassent ceux de marques aussi connues que Manchester United ou le Real Madrid. En fait, ces revenus sont artificiels. Pour un type de contrat comme celui du PSG avec QTA (200 M€ annuels ramenés à 100 M€ par l’UEFA), c’est deux ou trois fois plus que ce qui se fait pour les très grands clubs européens» , assure le patron de la Liga.

Et une nouvelle fois, Tebas sort les menaces : «On demande que le PSG respecte le fair-play financier. Ce qui n’est pas le cas puisque son point d’équilibre est atteint avec des revenus commerciaux qui ne correspondent pas à sa valeur de marché. On veut donc que le club soit sanctionné de façon appropriée. S’il n’est pas puni et que le fair-play financier lui permet de faire ce qu’il fait, nous dénoncerons le fair-play financier devant les tribunaux.» Cette nouvelle sortie peut-elle mettre la pression sur l’UEFA, qui a ouvert son enquête après avoir écouté les grands clubs inquiets ?

  1. Ceferin – «je sais que je dois exclure le PSG»

Si les dirigeants parisiens, Nasser Al-Khelaïfi en tête, se montrent sereins, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin, successeur de Michel Platini, a lâché une drôle de confidence à certains dirigeants lors de l’assemblée générale de l’Association européenne des clubs (ECA), la semaine dernière. «Si je veux être aussi populaire que Michel, je sais que je dois exclure le PSG des coupes européennes» , aurait lancé le patron de l’instance européenne d’après des propos rapportés par L’Equipe. Volonté de rassurer les concurrents du PSG ou véritable menace ? Il faudra pour cela attendre le verdict de l’enquête.

Source: Maxifoot

à voir aussi

PSG: Voici la nouvelle maison « très impressionnante » de Neymar

Un mois après son arrivée au PSG, la star brésilienne Neymar va s’installer dans une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*