Accueil / A la une / Comment Facebook vous espionne à travers vos téléphones?
2013-11-28 00:00:00 epa05011582 (FILE) A file picture dated 28 November 2013 shows a person using Facebook on his phone at a cafe in Hanoi, Vietnam. Facebook reported strong growth in earnings for the third quarter on 04 November 2015, with net profits up about 11 percent year-on-year to 896 million US dollar. The world's largest social network continued to grow in the quarter that ended 30 September, boosting advertising revenue with user traffic. Facebook said it had 1.55 billion monthly active users, including more than one billion who logged on every day - an increase of 17 percent from the same period in 2014. Advertising generates more than 90 percent of earnings for the company, based in the Menlo Park, California, and in the third quarter mobile's share of that take grew to 78 percent from 66 percent the year before. Nearly nine out of 10 daily users logged in over smartphones. The company invested 780 million US dollar in the third quarter in projects to bring billions more users online in the developing world and in work on the Oculus Rift virtual reality glasses. Zuckerberg said one of Facebook's long-term goals is to 'connect the entire world.' EPA/LUONG THAI LINH

Comment Facebook vous espionne à travers vos téléphones?

Sur quoi Facebook se base-t-il pour proposer des « amis que vous connaissez peut-être » alors que ceux-ci nous apparaissent comme totalement inconnus?

Si vous vous êtes déjà attardé sur la suggestion d’amis que « vous connaissez peut-être » proposée par Facebook (dans l’onglet « Invitations »), vous avez pu remarquer que parmi celles-ci figurent de vagues connaissances, des amis d’amis ou encore des personnes taguées sur la même photo que vous mais aussi d’autres invitations plus surprenantes.

Surprenant, voire carrément déconcertant quand le réseau social vous suggère un ancien patron, un coup d’un soir ou une connaissance croisée quelques heures plus tôt en rue.

Kashmir Hill, journaliste américaine pour les médias du groupe Gizmodo, s’est intéressée de près à cette question. Comme d’autres utilisateurs, elle remarque que ces suggestions d’amis proposées par Facebook vont bien plus loin que le lien banal pouvant exister entre camarades d’écoles ou collègues et se met en quête d’explications.

Elle prend comme exemple le cas d’une psychiatre, Lisa (nom d’emprunt), qui s’est étonnée un jour de se voir proposer ses patients comme amis. Les choses sont même allées plus loin lorsqu’une de ses patientes s’est vue recommander une autre patiente croisée dans l’ascenseur dont elle connaissait soudainement le nom ainsi que les informations de profil.

Localisés Lisa assure n’avoir pourtant jamais ajouté un seul de ses patients comme ami ni même consulté le profil d’un seul entre eux et son cabinet ne propose pas de réseau wifi gratuit qui serait partagé par tous les visiteurs. La seule conclusion à laquelle elle est parvenue est que c’est parce qu’elle et ses patients étaient rassemblés régulièrement en un même lieu que le réseau social s’est mis à leur suggérer de se connecter. Une hypothèse d’ailleurs confirmée par un porte-parole de Facebook qui a reconnu que le réseau social avait brièvement testé la localisation pour mettre en contact des amis mais assure ne plus utiliser cette fonction.

Contacts importés depuis le téléphone

Lisa a poussé son questionnement un peu plus loin en tentant de mettre la main sur ce qui, outre sa localisation, avait mené Facebook à vouloir la mettre en contact avec ses patients. En fouillant son profil, elle s’est rendue compte que son numéro de téléphone y figurait, information qu’elle avait indiquée à un moment ou un autre sur le réseau social sans même en avoir le souvenir. Or, nombreux sont ceux qui ignorent qu’en confiant cette donnée à Facebook, ils l’autorisent ainsi à accéder tout bonnement à la totalité de leurs contacts téléphoniques. Voilà qui explique par exemple qu’un ancien patron surgisse dans la liste des amis suggérés par Facebook. C’est également ce qui expliquerait que l’algorythme qui a analysé le réseau de contacts des patients de Lisa soit parvenu à la conclusion que -puisque disposant tous de son numéro de téléphone- ils soient probablement connectés à elle ainsi qu’entre eux.

Facebook refuse cependant de confirmer cette hypothèse. « Les suggestions de contact sont basées sur une variété de facteurs comme les amis communs, les informations ayant trait à votre travail ou à vos études, les réseaux dont vous faites partie et les contacs que vous avez importés parmi beaucoup d’autres », répond un porte-parole du réseau social.

« Sans information supplémentaire sur les personnes concernées, nous ne sommes pas en mesure d’expliquer pourquoi une personne est suggérée à une autre ». Cela paraît une réponse raisonnable mais néanmoins totalement frustrante puisque le mystère des suggestions d’amis s’en voit épaissi.

Qui est Rebecca Porter?

Un an plus tard, Kashmir Hill publie un nouvel article sur le même sujet. « Rebecca Porter et moi étions des étrangères l’une pour l’autre, pour autant que je sache. Cependant, Facebook a suggéré que nous puissions nous connaître », écrit-elle. Pour comprendre pourquoi le réseau social émettait une telle suggestion, elle a analysé durant l’été l’ensemble de celles-ci en téléchargeant et en sauvant les listes de recommandations qu’elles recevaient. « À un moment donné, il me recommandait environ 160 personnes, certaines d’entre elles encore et encore. Au cours de l’été, il m’a suggéré plus de 1.400 personnes différentes. Environ 200 ou 15 pour cent d’entre eux étaient, en fait, des personnes que je connaissais, mais le reste me semblait étranger », précise-t-elle.

Un nom qui lui semble familier

Puis un jour, surgit le nom de Rebecca Porter. Elle est apparue sur la liste environ un mois après que Kashmir Hill a commencé à s’y intéresser. « Il s’agissait d’une femme plus âgée que les recommandations habituelles, vivant en Ohio et avec qui je n’avais aucun ami Facebook en commun. Je ne l’ai pas reconnue mais son nom de famille était familier. Mon grand-père biologique, que je n’ai jamais rencontré et qui a abandonné mon père quand celui-ci était bébé, s’appelle effectivement Porter. Mon père a ensuite été adopté par un homme dont le nom de famille était Hill et il n’a fait connaissance avec son père biologique qu’à l’âge adulte, avec deux oncles et une tante, à l’occasion de l’enterrement de sa mère. Aucun d’entre eux n’utilise Facebook et le visage de cette femme, Rebecca Porter, ne disait rien à mon père ».

La journaliste la contacte et se voit confirmer qu’elle a bien un lien avec son grand-père biologique. Rebecca Porter est la grande-tante par mariage de Kashmir. Elle-même s’étonne d’être apparue sur le profil Facebook de sa nièce: « Je ne comprends pas comment Facebook a créé la connexion ».

Même réaction pour Kashmir qui reste « impressionnée et déconcertée par l’apparente omniscience » de Facebook. Le réseau social est connu pour acheter des informations figurant sur des bases de données mais, interrogé sur cette pratique, un porte-parole de Facebook a nié que l’entreprise utilise ces données pour les suggestions d’amis.

Confidentialité

Dans ce cas, comment procède Facebook? Le réseau social se retranche derrière la confidentialité pour éviter de répondre à cette question. Si Kashmir reçoit une explication à cette étrange suggestion, tout le monde viendra réclamer également une explication, avance le porte-parole de la firme. Mouais, pas très convaincant. Puisque les gens donnent à Facebook des tas d’informations sur eux à longueur de temps, quel problème aurait Facebook à révéler laquelle de ces informations a permis de faire la connexion entre Kashmir et sa grande-tante?

La raison est ailleurs et est à aller chercher du côté de la concurrence. Si Facebook rechigne à dévoiler ce secret, c’est parce que nombreux de ses concurrents tels LinkedIn et Twitter proposent des fonctionnalités similaires à leurs utilisateurs, conclut la journaliste.

Source: 7sur7  

à voir aussi

Transports: voici les nouveaux tarifs des transports inter-urbains

Le ministère des Transports a publié les tarifs des tarifs des transports inter-urbains et ce, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*