Accueil / A la une / Bantama Sow s’adresse « à ceux qui se disent petit Macron »

Bantama Sow s’adresse « à ceux qui se disent petit Macron »

De retour de l’Europe où il a passé ses vacances, le nouveau ministre des sports et de la culture a été accueillis en grande pompe par les militants du parti au pouvoir. A sa descente d’avion, Bantama Sown’a pas fait de cadeau à ses détracteurs. Voici pour vous le sgrandes lignes de son discours…

 A propos de la polémique autour de sa nomination 

Je suis fier d’être Alpha Condé. Je ne suis pas révolutionnaire mais je suis Alpha Condé. Je suis Alpha Condé, je suis Alpha Condé. Je n’ai pas de discours aujourd’hui. Et je ne parlerai pas mais je poserai des actes clairs et nets. Mais la jeunesse doit savoir que ma nomination et celle du ministre Dr Ibrahima Kourouma, ce n’est pas nous qui avons été nommés mais la jeunesse du RPG et de la Guinée.

A ceux qui se disent petit Macron

Ce n’est pas une seule personne qui gagne mais c’est une équipe qui gagne. Surtout l’équipe du Pr Alpha Condé, l’équipe dans laquelle il est l’entraîneur. C’est l’entraîneur qui connaît où il faut placer Mamadouba, Salifou ou s’il faut Thierno. Je n’ai jamais vu dans la vie l’entraîneur de l’équipe adverse dire qu’il faut mettre Mamadouba ou Salifou à la défense ou dans le but. Vous avez vu ça ? Mais ce que je dirais, tous ceux qui se disent petits  »Macron » de Guinée vont partir dans l’ombre, ils seront démasqués. Le Petit  »Macron » de Guinée, pensant que demain [ils] vont tenir tête au professeur Alpha Condé, ils se trompent. Ils trouveront devant eux une vaillante jeunesse du RPG Arc-en-ciel prendre la défense du président Alpha Condé.
Sur son passage au ministère des sports
Je suis passé au Ministère des Sports. J’étais ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et un an après, ils ont ajouté le Ministère des Sports. Je vous le dis ici que j’ai travaillé avec des cadres que j’ai trouvé. Je n’ai pas eu l’occasion de nommer un seul cadre à aucun poste des différents Ministères. Mais malgré cela, à mon arrivée, j’ai trouvé un dossier sur la table laissé par Titi Camara. C’est l’occasion pour moi de le remercier. C’était  l’engagement de la Guinée dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations. Il (Titi Camara) avait déposé la candidature de la Guinée, mais comme l’ouverture des dépôts n’était pas faite, moi, à mon arrivée, il fallait reprendre le dépôt de candidature. C’est moi avec l’esprit de Titi Camara qui ai déposé la candidature de la République de Guinée pour l’organisation de la CAN ici en Guinée.

A un moment donné, personne au gouvernement ne croyait en la réussite de cette candidature. J’ai eu à l’époque le soutien du ministre d’Etat, Oyé Guilavogui qui m’a soutenu et la société de téléphonie mobile MTN Guinée nous a accompagnés pour monter le dossier. Donc, de passage, je remercie la société MTN Guinée qui s’est impliquée à financer le projet de candidature de la Guinée. Après cela, il y a le stade de Nongo. Là où les chinois ont laissé, c’est là où Bantama a repris. C’est Bantama Sow qui a fait la clôture du stade de Nongo et les autres travaux à l’intérieur dudit stade. D’ailleurs, en ce moment, je me suis opposé à la vente de l’espace qui était autour du stade de Nongo où des cadres du Ministère de l’Habitat avaient commencé à morceler et vendre.

Je me suis opposé et il y a encore des témoins qui sont là. J’ai profité de cette occasion pour donner une partie de l’espace à la fédération guinéenne de football pour construire l’hôtel qui doit désormais loger les équipes nationales de football. Quand je venais, la piscine olympique était devenue un dépotoir d’ordures. Là aussi, allez-y voir ce que Bantama Sow a fait. J’ai équipé la fédération guinéenne d’athlétisme et le président de cette discipline peut faire un témoignage sur ça. J’ai subventionné toutes les fédérations sportives, ce qui n’a jamais été fait en Guinée. J’ai acheté 200 bicyclettes professionnelles pour organiser le tour de Guinée, plus 50 pneus de secours et des casques. Quand je quittais, j’avais mis en place des commissions d’organisation pour le tour de Guinée et c’est moi qui ai acheté le groupe électrogène du stade du 28 septembre.

Je vous assure que pour les artistes, nous ne prendrons pas le sport pour le mettre au dessus des artistes. Nous savons ce que la culture représente, nous savons ce que la culture a apporté depuis l’indépendance de la Guinée. Ceux sont juste quelques mots mais au moment venu nous allons démontrer par A plus B ce que nous avons fait. Les jours et les heures à venir, je ferai passer un discours sur tous les sites internet et sur tous les réseaux sociaux pour m’adresser à la jeunesse guinéenne.

à voir aussi

Bantama ministre: « La compétence est un délit pour Alpha Condé » commente Fodé Oussou

Chacun y va de son commentaire après la nomination de Bantaa Sow comme ministre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*