Accueil / A la une / RGP arc-en-ciel: les vigiles en colère contre les responsables

RGP arc-en-ciel: les vigiles en colère contre les responsables

A l’assemblée générale du parti RPG arc en ciel ce samedi 19 août, les agents de la sécurité du parti se sont plaint de l’indifférence des membres du bureau politique national, à la suite de la mort d’un des leurs. Louceny Dioubaté, chef de la sécurité se dit dessus après que leur collègue ait trouvé la mort dans les conditions misérables sa aucune assistance du BPN du parti. S’exprimant en Malinké voici en substance les

«  Mercredi passé alors qu’il rentrait chez lui après avoir pris part à notre réunion hebdomadaire, Aboubacar Fatou Soumah est tombé dans un caniveau sans que personne ne le sache. C’est le lendemain que l’un de nos brigadiers lui a trouvé couché dans le caniveau. Il n’était pas encore mort. On a appelé Papa qui a mis une voiture à notre disposition pour le transporter à l’hôpital du camp Alpha Yaya Diallo. Quand il a été question de le prendre en charge, c’est Ansoumane Damaro Camara qui a payé tous les frais. Ensuite, on l’a transporté à l’hôpital du camp Samory Touré où il a rendu l’âme. Après son décès, nous avons tenu une réunion pour que le Bureau Politique National  du parti nous aide. Très malheureusement, personne n’est venu sauf le jeune Damaro Camara. Pire, aucun membre du BPN ou responsable du parti n’était présent à  son enterrement.

Nous laissons tout pour venir travailler pour le parti contre rien. Si l’un d’entre nous est décédé et que le Bureau Politique National reste indifférent, c’est une mauvaise  manière de  nous récompenser. C’est vraiment décevant et même regrettable. Nous sommes même inquiets au point que nous nous interrogeons sur ce que nous avons dû faire de mal au parti », s’est plaint Louceny Dioubaté, chef de la sécurité du RPG arc en ciel.

Réagissant à ses repproches, la coordinatrice nationale du parti a présenté ses excuses aux vigiles et promet de corriger cette « faute ».

« Je viens de poser la question à certains membres du Bureau Politique National, ils m’ont répondu qu’ils n’étaient pas au courant. Donc, dès après le meeting, nous allons nous retrouver avec nos vigiles pour leur présenter toutes nos excuses. Dans les conditions normales, nous devrions être là-bas en masse. Sincèrement, je suis très émue et désolée que personne d’entre nous n’ait été à cet enterrement. C’est une faute très grave que nous venons de commettre. Après tout, je chercherai à savoir à qui les vigiles ont annoncé le décès de leur collègue. C’est bien ce dernier qui serait le fautif pour n’avoir pas remonté l’information aux autres membres de la direction du parti« , s’est excusé Nantou Chérif.

Laïla Bah pour newsdeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*