Accueil / A la une / Aboubacar Sylla dit qu’il cessera d’être porte-parole de l’opposition lorsque…

Aboubacar Sylla dit qu’il cessera d’être porte-parole de l’opposition lorsque…

A l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG samedi dernier, Cellou Dalein Diallo s’est adressé à Alhousseyni Makanéra Kaké, en tant que porte parole de l’opposition. Une situation qui n’a pas échappé à Aboubacar Sylla qui s’est empressé de réagir. Le président de l’UFC persiste et signe, qu’il reste te demeure le porte-parole de l’opposition Républicaine et que son parti, reste membre de cette même opposition.

« L’opposition républicaine, c’est d’abord l’UFC. Je le dis et je le répète. Si l’UFC n’avait pas été là, je ne dis pas qu’il n’aurait pas d’autres groupements de l’opposition, mais il n’y aurait pas eu de l’opposition républicaine. Nous l’UFC, nous avons joué un rôle de rassembleur, d’intercesseur entre toutes ses personnalités. Donc, pendant 6 ans nous nous battons. On n’a pas raté une conférence de presse, on n’a pas raté une rencontre avec la communauté internationale, on n’a pas raté une marche pacifique et on n’a pas raté un cadre de dialogue où on avait déjà eu l’honneur de présider la délégation de l’opposition. Je crois que toute personne censée doit pouvoir raisonner et savoir en six 6 ans, on se bat pour une cause. Et en 6 ans, on est à l’avant-garde d’un mouvement et ce n’est pas à la dernière minute pour des raisons que personne ne peut expliquer qu’on peut dire le contraire« , lance Aboubacar Sylla.

Il soutient pourtant vouloir se libérer de cette fonction, mais pas avant que les autres leaders de l’opposition aient officiellement désigné un autre.

« Je l’ai dit et répété que je cesserais d’être le porte-parole de  l’opposition républicaine lorsque consensuellement les leaders de l’opposition désigneront un autre pour assumer cette charge. J’ai dit que je voulais m’en libérer parce que je veux me consacrer à mon parti. Et quand on va commencer à visiter les préfectures, à visiter les sections et mettre en place toutes nos fédérations à l’intérieur du pays, je ne serais pas disponible pour assurer efficacement la fonction de porte-parole. Je dis cela depuis 6 mois, mais jusqu’à présent, mes collègues ne veulent pas me décharger de la fonction. Mais aussitôt cette personne sera trouvée, je vous assure que je cesserais d’être porte-parole. Et jusqu’à preuve du contraire, je le suis encore« , soutient-il.

En tout cas, depuis la formation d’une alliance politique entre le RDIG, l’UFC et les NFD, c’est Alhousseiny Makanéra Kakéqui fait office de porte parole.

à voir aussi

UFDG: Mamadou Barry revient sur les raisons de sa reintégration

Mamadou Barry vient d’être réintégré au sein de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*