vendredi 14 décembre 2018
Accueil / A la une / RPG: « s’ils veulent, ils peuvent faire mille marches », lance Sékou Souapé

RPG: « s’ils veulent, ils peuvent faire mille marches », lance Sékou Souapé

A l’Assemblée général hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel ce samedi 5 août, Sékou Souapé Kourouma, invité les militants du RPG arc en ciel, à la mobilisation. Il s’est sévèrement attaqué aux opposants au régime de Alpha Condé.

Tout d’abord, Sékou Souapé Kourouma a lancé des piques aux opposants.

« Nous on était convaincu, au moment où on s’engageait en politique. Personne ne savait que le pouvoir pouvait accepter le multipartisme mais nous on s’est battu. Pendant qu’on se battait, ils nous regardaient. Aujourd’hui, comme ils sont exclus  du banquet républicain, si on peut le dire ainsi, ils se sont trouvé le métier d’opposants. Ils ne sont pas convaincus alors que la politique se fait avec la conviction. Ceux qui se disent opposants, si nous étions dans un pays normal, ils ne pouvaient même pas être acceptés comme un chef de quartier. Ils trainent assez de casseroles, ils ne peuvent pas bouger parce qu’ils ont les pieds qui sont lourds. C’est en 2008 que certains ont commencé la politique.  J’ai fait deux ans en prison en 1993 avant d’être condamné à 10 ans de prison par contumace. Ils ne peuvent rien nous apprendre en matière de démocratie. Les menaces ne nous disent absolument et strictement rien« , lance t-il.

Il déclare aussi, que depuis l’arrivée de Alpha Condé au pouvoir, des avancées signification ont été enregistré sur le plan démocratique. Contrairement, à certains opposants et anciens ministres.

« Il faut que tout le monde se batte pour les élections à venir. Le RPG n’a jamais utilisé les enfants militants et il n’utilisera pas. Nous ne l’avons pas fait hier et ce n’est pas aujourd’hui que nous allons le faire. Depuis l’arrivée du Pr. Alpha Condé au pouvoir, personne ne peut nier les avancées significatives sur le terrain en matière d’énergie, d’adduction d’eau, diplomatique, infrastructurelle, etc. Mais c’est de bonne guerre que des gens critiquent, qu’ils racontent des histoires pour berner la population. Ils se trompent, la population n’est pas bête. S’ils veulent, ils peuvent faire mille marches et d’ailleurs, nous avons marché avant eux. Car, les premières marches qui ont enclenché la démocratie en Guinée, c’est nous qui l’avons organisées. A l’époque où ils étaient, ils étaient avec le pouvoir militaire. Certains parmi eux travaillaient à Banque Centrale et d’autres étaient des ministres. Ils ont géré tous les départements ministériels avant de devenir Premier ministre pour quel bilan, absolument rien« , clame ce dernier.

Par ailleurs, il soutient que son parti est prêt à aller aux élections communales. D’ailleurs, une mission va être déplacée à l’intérieur du pays pour préparer la base.

à voir aussi

La marche de soutien du RPG interdite (Gouvernorat)

La marche de soutien du RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir est finalement interdite. L’information …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*