samedi 15 décembre 2018
Accueil / A la une / CENI: Bakary Fofana introduit un recours à la Cour Constitutionnelle, pour contester son éviction

CENI: Bakary Fofana introduit un recours à la Cour Constitutionnelle, pour contester son éviction

Le président déchu de la commission électorale nationale indépendante ne s’avoue pas vaincu. Plusieurs semaines après son éviction de son poste de président de la CENI, Bakary Fofana a introduit ce lundi 31 juillet, un recours auprès de la Cour Constitutionnelle, pour contester l’élection de Salifou Kébé.

Pour l’ancien président de la CENI, la plénière du 4 juillet 2017 qui s’est soldée par son éviction à la tête de ladite institution, est nulle et de nul effet du point de vue juridique.

Selon les arguments du camp de Bakary Fofana, le premier aspect d’irrégularité porte sur la lettre de convocation.

Le règlement prévoit un délai de 24 heures pour convoquer les commissaires. Or, dénonce-t-il, la lettre en date du 3 juillet n’a été réceptionnée par Bakary que le 4 juillet à 10h30. C’est-à-dire le jour même de la tenue de la plénière dont les travaux se sont ouverts une heure plus tard (11h00)

Aussi, le manque de signataire de ladite lettre puisqu’il est mentionné simplement sur ce courrier, indique le document mis à notre disposition, « les commissaires » sans aucun nom et encore moins de signature.

Même si la loi autorise les 2/3 des commissaires de convoquer une plénière, elle confère également au président de l’institution de signer l’acte de convocation des commissaires avance t-ils.

Désormais, les regards sont tournés vers la Cour Constitutionnelle, dont le verdict s’impose à tous et n’est susceptible d’aucun recours.

à voir aussi

Cour constitutionnelle: les gardes rapprochés de Kèlèfa Sall retiré

Les choses vont vite à la Cour constitutionnelle. Nous apprenons que les gardes rapprochés de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*