vendredi 14 décembre 2018
Accueil / A la une / François Bourouno dénonce « une administration taillée aux couleurs des partis politiques »

François Bourouno dénonce « une administration taillée aux couleurs des partis politiques »

Lors d’une conférence de presse ce lundi 31 juillet, François Bourouno le chargé de communication du PEDN, a démenti l’information selon laquelle, seuls les cadres peuls sont discriminés dans l’administration. Selon lui, toutes les ethnies sont ciblées.

Pour François Bourouno, se sont tous ceux qui ne sont pas pour le parti au pouvoir, qui est exclus.

« Nous sommes contre ceux qui disent que depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, il y a un certain groupe ethnique qui est ciblé par Alpha Condé, ce n’est pas vrai. Nous avons une administration aujourd’hui taillée aux couleurs des partis politiques où il faut avoir une carte donnée pour bénéficier de certaines contributions au bon fonctionnement de notre administration et au développement réel de notre pays. C’est vrai que cette administration est politisée mais nous sommes contre ceux qui disent que depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, il y a un certain groupe  ethnique qui est ciblé par Alpha Condé, ce n’est pas vrai », lance t-il.

Il soutient aussi, que des cadres malinkés ont été exclus de l’administration, à cause de leur appartenance politique.

« Au niveau du PEDN, nous avons des cadres malinkés,  peulhs, soussous et forestiers qui ont été licenciés de leurs postes, mutés arbitrairement. Nous avons tous ces répertoires à notre niveau. C’est pourquoi il faut, nous les acteurs politiques, qu’on soit assez vigilants dans la conduite de l’Etat. Aujourd’hui, l’action d’Alpha Condé n’est  pas orientée contre une ethnie, l’action d’Alpha Condé est orientée contre tout le peuple de Guinée. Alpha Condé travaille avec un groupe sectaire, avec un clan, les privilèges sont à ces clans, ce n’est pas à une ethnie particulière. C’est une précision importante aux yeux du PEDN qui a pour ambition de rassembler tous les Guinéens dans leurs diversités, de construire la Guinée dans un élan d’unité et de fraternité entre les fils et filles du pays », dénonce François Bourouno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*