mercredi 18 juillet 2018
Accueil / A la une / Les présumés assassins du sergent Filiba Doumbouya présentés à la presse

Les présumés assassins du sergent Filiba Doumbouya présentés à la presse

Les présumés assassins du sergent Filiba Doumbouya de la garde présidentielle, ont été présenté ce samedi 29juillet à la presse. C’est le commissaire Boubacar Kassé, porte de la police, qui a lu le procès verbal de l’arrestation. Mais les accusés au nombre de 4, de reconnaissent pas les faits dont on les reproches.

Se sont au total 4 personnes sur les 6 présumés assaillants complices, qui ont été présentés à la presse. Les deux autres sont en cavales. Selon le compte rendu des premières auditions, « le sergent Filiba Doumbouya  qui venait à moto de Boulbinet est venu les dépasser pour aller ensuite s’arrêter au niveau de la Sotelgui. Ayant soupçonné quelque chose de douteux, Doumbouya  a rebroussé chemin jusqu’au niveau du carrefour Ecobank pour ensuite revenir sur les lieux jusqu’à la hauteur du club Bembeya. C’est en ce moment, qu’un des assaillants a barré la route au défunt élément de la garde présidentielle. Et sans sommation, il lui a administré un coup violent au niveau du visage« , rapporte le porte parole de la police.

Par la suite, les autres assaillants ont profité de sa chute, pour se ruer sur leur victime qui finira par leur échaper. Pas pour longtemps.

« Le sergent Filiba Doumbouya qui a perdu l’équilibre est tombé et deux autres complices sont venus s’ajouter au premier pour tenter de l’étrangler à même le sol. N’ayant pu le faire, ils  l’ont attaché à l’aide des lacets de ses chaussures. Dans la foulée, le sergent s’est relevé et a essayé de fuir. C’est là que le premier qui l’a intercepté a ouvert le feu sur lui. Doumbouya s’est effondré au milieu de la route tout en criant. Ces coups de feu ont stoppé l’opération en cours. Cinq éléments, dans la précipitation,  se sont embarqués dans le taxi. Deux autres sont partis sur la moto« , explique Commissaire Boubacar Cassé.

Le porte-parole de la police lance un appel à témoin contre les deux autres suspects en cavale.

Trois (3) personnes sont en garde à vue, pour la suite de l’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*