Accueil / A la une / AG de l’UFDG: l’affaire Kaporo Rails de nouveau évoquée

AG de l’UFDG: l’affaire Kaporo Rails de nouveau évoquée

A l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG ce samedi 29 juillet, le chef de file de l’opposition est largement revenu sur l’affaire Kaporo Rails dont on l’accuse d’être l’un des instigateurs. Cellou Dalein Diallo, regrette que le régime actuel mette toute cette affaire sur son dos. Il a aussi évoqué, le sujet relatif à la promulgation du Code électoral.

Pour commencer, le leader de l’UFDG s’est indigné face aux accusations selon lesquelles, il est le seul responsable du déguerpissement de Kaporo Rails.

« Au RPG, il n’y a pas de débat possible. Au RPG, c’est Cellou qui a fait Kaporo-Rails, c’est lui qui a mis l’économie du pays à genou. Ceux qui sont avec lui, qui étaient au gouvernement de Lansana Conté, les Kiridi Bangoura, Kassory Fofana, El hadj Cellou, tous ceux qui sont là-bas, n’ont rien fait. Ce sont des gens vertueux. Le seul responsable de tout ce qui est arrivé sous le régime Conté, c’est Cellou Dalein. Tous ceux qui sont à côté d’Alpha, anciens ministres, anciens Premiers ministres sont qualifiés de vertueux, d’hommes biens et qui aiment leur pays. Le seul coupable, c’est Cellou Dalein. Parce que nous dénonçons leur mauvaise gouvernance« , déclare t-il.

Il met au défit le pouvoir de Alpha Condé, de rétablir les déguerpis de Kaporo rails.

« Ils vont dire qu’ils sont un gouvernement vertueux, Conté a fait déguerpir des gens, eux ils vont les rétablir. Mais s’ils font cela, nous allons les applaudir. Mais aujourd’hui, ils sont en train de brader le domaine libéré du déguerpissement de Kaporo-Rails. Ils ne veulent pas réhabiliter les victimes alors qu’ils considèrent que c’était injustice. Ils considèrent que c’est Cellou qui l’a fait. Alors qu’ils rétablissent les gens, qu’ils les indemnisent« , clame Dalein.

Parlant du code électoral promulgué, Cellou Dalein Diallo soutient que c’est une façon pour Alpha Condé, de dissuader l’opposition à cesser les manifestations.

« Cette décision de dernière minute du président de la République est une manière de dissuader l’opposition de manifester », estime le leader de l’UFDG qui précise qu’Alpha  Condé a eu tout le temps nécessaire pour promulguer le code électoral et appliquer les accords politiques mais il ne l’a pas fait. Alpha Condé a cru enfin devoir promulguer le code électoral amendé. Je tiens juste à vous rappeler que ce code devait être promulgué au mois de décembre 2016 pour que les  élections puissent se tenir au mois de février 2017.  Lorsque nous disons qu’il y a un manque de volonté d’appliquer l’accord, ce code électoral est une éloquente illustration  de ce refus« , soutient-il.

Pour finir, le chef de file de l’opposition, invite ses détracteurs à un débat télévisé, pour défendre chacun son bilan.

 

à voir aussi

UFDG: Mamadou Barry revient sur les raisons de sa reintégration

Mamadou Barry vient d’être réintégré au sein de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*