Accueil / A la une / Déguerpissement de Kaporo-rails: les confidences de Cellou Dalein

Déguerpissement de Kaporo-rails: les confidences de Cellou Dalein

Après les déclarations l’accusant d’avoir approuvé le déguerpissement de Kaporo-rails, le leader de l’UFDG a fait des confidences ce samedi. Cellou Dalein Diallo déclare qu’il était absent au moment des faits, et même que Kassory Fofana pourrait témoigner.

« On dit que j’étais là en 1998 lorsqu’il y a eu Kaporo-Rails. Je ne vais pas revenir maintenant sur ce que j’ai fait pour arrêter ce processus. Je le ferai lorsque j’aurai l’occasion. J’ai un témoin oculaire qui est là, avec lequel j’ai travaillé pour arrêter ça. C’est Kassory Fofana. A l’époque on était amis. Lorsque cette opération a commencé, je n’étais pas en Guinée. J’étais en mission à l’étranger pour deux semaines. Je suis revenu trouver que cette opération est en cours. Et nous avons fait tout ce qui est faisable pour l’arrêter. Il y a des témoins oculaires.

Même si des fautes ont été commises par des anciens gouvernements, on ne peut pas invoquer ça pour commettre des crimes parce que d’autres avant moi ont commis des crimes. Le changement veut qu’il y ait un changement radical et que le respect de la dignité humaine soit toujours de rigueur. Malheureusement, aujourd’hui, au lieu de justifier leur forfaiture, ils disent où était Cellou qui dénonce maintenant ? Ce n’est pas ça. On n’a pas le droit de venir casser des baraques, des villas habitées et dire que c’est au nom de la protection de l’environnement ou c’est à cause d’une utilité publique. Alors, ça c’est une illustration éloquente de leur désintérêt par rapport aux intérêts de la population » lance Cellou Dalein Diallo.

à voir aussi

Cellou Dalein, Chérif Bah, Mamadou Sylla, se font laminer par Bantama Sow

Une fois de plus, le singlant Bantama Sow a parlé. S’attaquant individuellement à Cellou Dalein …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*