mercredi 18 juillet 2018
Accueil / A la une / SOTRAGUI: les travailleurs réclament 3 mois d’arriérés de salaire

SOTRAGUI: les travailleurs réclament 3 mois d’arriérés de salaire

Les travailleurs de la SOTRAGUI ont manifestés ce jeudi 20 juillet. Ils réclament 3 mois d’arriérés de salaire. Plus de 600 employés sont concernés par cette situation.

Les travailleurs de la SOTRAGUI ont encore exprimé leur mécontentement ce jeudi. Sur lesquelles on pouvait lire « 3 mois sans salaire » ou encore « nous voulons des partenaires ». Sur les 100 bus, seulement 4 sont opérationnels et n’ont pas roulé depuis le début de la réhabilitation du rond point de Matoto.

« Depuis près de 2 ans, il faut qu’on manifeste, pour qu’on ait le salaire. Depuis le début 2017, on n’a reçu que 2 mois, dans l’intention de nous donner les 1 mois une semaine après », explique un contrôleur Moussa Conté.

Ces travailleurs expliquent que la société ne fonctionne plus, mais les travailleurs sont toujours sous contrat.

« Les indicateurs de la SOTRAGUI ont signalé au rouge. C’est très déplorable. Il n’y a que des travailleurs qui viennent. Par ce qu’ils savent qu’ils ont un contrat. Ce n’est pas de leur faute, s’il n ‘y a pas de travail« , ajoute ce dernier.

La recettes des 4 bus restant, estimées à 4 millions 400 milles par jours, a été détournées par un groupe de personne.

« La plupart des services administratifs de la SOTRAGUI ont été suspendu. Ils n’y a pas d’encaissement, pas de billetterie, et on exige, de déposer 1100000 GNF par jour Nous constatons un vol organisé et entretenu par un comité dirigé par le directeur des ressources humaines Monsieur Traoré Mohamed« , ajoute Moussa Condé.

Les travailleurs exhortent le chef de l’Etat, à faire face à leur situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*