Accueil / A la une / Politique: Meeting de l’opposition réussit à Kaloum

Politique: Meeting de l’opposition réussit à Kaloum

Ce dimanche 16 juillet, l’opposition Républicaine a drainé une foule nombreuse dans la commune de Kaloum. Cellou Dalein Diallo, a dénoncé la mal gouvernance du régime Alpha Condé, devant des militants en liesse. Aussi, il n’a pas manqué de rappeler que l’accord politique du 12 octobre, n’a pas été appliqué.

« Ce sont ceux qui pensent que la manière dont notre pays est géré aujourd’hui ne leur convient pas qui sortent manifester pacifiquement. Et comme je l’ai dit, il ne faut pas insulter, il ne faut pas déranger les usagers et les riverains de la route. Tu veux manifester, tu viens. Tu n’en veux pas, tu restes chez toi. Où est le problème ? Voilà la Guinée à laquelle nous rêvons. Que chacun exerce ses droits et liberté, que les forces de l’ordre soient là pour veiller à ce que chacun respecte la loi et chacun exerce ses droits.

On est en train de vous dire qu’il y a eu des progrès depuis l’accord du 12 octobre. Je vais vous rappeler brièvement les points d’accord : organisation des élections locales en février 2017. Ça a été fait ? Lancement de l’appel d’offre pour le recrutement du cabinet chargé d’auditer le fichier électoral au mois de novembre 2016. Ça a été fait ? Ouverture d’enquêtes sérieuses pour identifier les auteurs des crimes commis contre les manifestants depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé. Est-ce que vous avez entendu parler d’une commission d’enquête ? Indemnisation des victimes des violences commises lors de ces manifestations. Est-ce que ces indemnisations ont eu lieu ? On devait adopter à la session des lois qui vient de se terminer une nouvelle loi sur la CENI. Ils n’ont même pas voulu qu’on en discute. C’est appliqué ? Mais si on ne veut aller aux manifestations, qu’on dise qu’on ne veut pas. Sinon aucun point d’accord ne peut être considéré comme fait à la date indiquée », a-t-il expliqué, avant de d’inviter tous les Guinéens à sortir manifester le 2 août prochain pour trois choses : « Nous manifestons pour protester contre la lenteur constatée dans l’application de l’accord du 12 octobre 2016, contre l’insécurité et la cherté de la vie », a t-il dit.

Rendez vous est pris les 22 juillet à Matoto, le 23 à Ratoma, pour deux autres meeting. Et enfin, la marche du 2 août sera.

à voir aussi

Algérie : 2 guinéens accusés d’espionnage pour le Mossad condamnés à 10 ans de prison

Lors d’un procès en appel, le Tribunal criminel de Ghardaïa a condamné à mort un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*