Accueil / A la une / Vive tension à Guéckédou: la ville est assiégée par l’armée, la gendarmerie et la police

Vive tension à Guéckédou: la ville est assiégée par l’armée, la gendarmerie et la police

La préfecture de Guéckédou est sous haute tension depuis quelques jours. Les populations exigent le départ de la préfecture de deux cadres. Ont leur reproche un excès de zèle.

Fodé Traoré et Sékou Tourama ne sont plus le bienvenue à Guéckédou. Le secrétaire général des collectivités locales et celui de l’administration, sont accusés d’abus de pouvoir.

« Le secrétaire général des collectivités, qui va prendre pour venir taper sur le tuyau, pour sortir l’eau. Le dernier acte est lié au payement des droits de marché. C’est 500 gnf. Il a donné l’ordre à sa famille, de ne pas payer. Lorsque l’agent de la commune est allé réclamer l’argent, son enfant s’est permis de tabasser cet agent. C’est ce qui a révolté les jeunes, qui sont allés s’attaquer à lui physiquement« , explique le président du Bloc libéral Faya Milimono.

Le président du bloc libéral fustige cette attitude ‘indigne d’un commis de l’Etat.

« Quand un secrétaire général des collectivités qui vit d’impôts que d’autres payent, et nourri sa famille avec les taxes que d’autres payent, refuse de payer 500 GNF, il faudrait qu’il soit considéré comme étant le propriétaire du pays, pour se comporter de cette façon », s’indigne Faya Milimono.

Selon Faya Milimono, la ville de Guéckédou est assiégée par des contingents de l’armée, de la police et de la gendarmerie, de quoi terroriser les habitants.

« Nous avons dans la ville de Guéckédou,  des pick-up de l’armée, de la police, de la gendarmerie. Ils insultent les gens, ils utilisent des termes ethniques. Nous ne sommes pas en état de guerre. La gouvernance de Alpha Condé devient terrorisante. Si sa continue, ça peut provoquer des heurts sur le territoire national« , conclut Faya Milimono.

à voir aussi

Mines: la Guinée dément les allégations d’abandon des poursuites contre BSGR

Conakry, le 14 Décembre 2017 – Le Gouvernement de la République de Guinée dément formellement les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*