Accueil / A la une / Kankan : une mission conjointe des nations unies et du gouvernement en visite à l’hôpital régional 

Kankan : une mission conjointe des nations unies et du gouvernement en visite à l’hôpital régional 

Une grande mission conjointe du système des nations unies et du gouvernement guinéen était dans les locaux de l’hôpital régional de Kankan ce mardi 11 juillet 2017. Objectif, faire un suivi de l’aide apporté à cet établissement hospitalier depuis le début de ce quinquennal jusque maintenant .
Elhadj  Souaré IDRISSA, chef de bureau de l’unicef pour la zone de Farana et de Kankan, a décliné les objectifs de la dite mission.
« Cette grande équipe  est à Kankan depuis deux jours et restera pendant deux semaines dans la région. Cette mission est une tradition dans la coopération entre le gouvernement guinéen et le système des nations unies, à chaque fois que notre programme est a un stade avancé. Le système des nations unies et le gouvernement guinéen travaillent au plan sur un cycle quinquennal. Alors nous sommes aujourd’hui au terme du cycle quinquennal 2013-2017. Depuis 2013 on a commencé un cycle de programme et deux ans et demi après la mise en oeuvre on a fait la revue à mi- parcours et pour faire cette revue à mi-parcours, cette mission conjointe est passée sur le terrain pour essayer de s’enquérir des résultats majeurs de l’assistance du système des nations unies c’est à dire de la contribution du système des nations unies en appui au gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie des populations de la Guinée. Maintenant que nous sommes à la dernière année de ce programme de coopération, avant de rentrer dans le second cycle 2018-2022, on a jugé utile de repasser encore pour faire un suivi approfondi de tout ce que le système des nations unies a pu faire au niveau de la région administrative de Kankan en terme d’assistance pour améliorer les conditions de vie des populations notamment des personnes les plus vulnérables les enfants et les femmes, la mission là se situe dans ce cadre, et nous avons donc commencé par l’hôpital régional aujourd’hui nous venons de faire une visite » explique Elhadj Souré le chef de bureau de l’unicef dans la zone.
Il se dit très satisfait des srvices fournis par cet établissement hospitalier, aux patients.
« Je dois vous dire sans risque de me tromper que nous sommes très satisfaits du système de gouvernance mis en place au niveau de cet hôpital, nous avons vu ici des systèmes novateurs en matière de gestion. nous venons de quitter les magasins, les pharmacies, l’incinérateur, et on a vu aussi les services d’imagerie. Nous nous sommes reparti en deux équipes il y a la seconde qui est en train de faire la maternité, la néonatalogie, les fistules, la violence etc… et notre équipe est maintenant à la maternité pour voir ce qui se passe. Evidemment on ne pourra pas voir tous les départements de l’hôpital, mais ce sont les départements essentiels au niveau des quels surtout, il y a un focus de l’assistance du système des nations unies là, nous avons parlé avec les patients, avec les accompagnateurs qui nous ont exprimé toutes leurs satisfaction en matière de leur prise en charge au niveau de l’hôpital. Nous avons vu, par exemple dans la pharmacie, que de leurs propre initiatives ils ont fait des kits spéciaux de césarienne, des kits spéciaux de la prise en charge des traumas, des kits spéciaux pour des actions spécifiques à prendre dans l’urgence au niveau de la prise en charge dès qu’il y a une urgence on peut venir sans calculer prendre le kits à fin d’utiliser avec efficacité et efficience. nous avons demandé à Monsieur le directeur de l’hôpital de nous faire un memo sur son système de gouvernance qui est tout à fait novateur à fin que nous puissions nous en servir non seulement auprès des autres formations sanitaires du pays mais aussi et surtout que nous puissions sur la base de cette expérience de Kankan faire des commandes à l’extérieur », a t-il ajouté.
Pour sa part, docteur Fondé KEITA directeur de l’hôpital régional de Kankan exprime un sentiment de satisfaction s’est réjouit de la satisfaction du partenaire.
 « Les résultats sont globalement très satisfaisants tous les services qu’ils ont eu à visiter.  J’ai un sentiment de satisfaction de joie et je profite de l’opportunité que vous m’offrez pour remercier l’ensemble des travailleurs de cet hôpital puisque ce sont ses travailleurs qui se sont investis pour qu’on ait les résultats aujourd’hui qu’on peut présenter à tous les partenaires avec une certaine fierté, nos encadreurs que sont le directeur régional et préfectoral de la santé pour leur appui constant et leur supervision de qualité », dit-il tout heureux.
Toute fois, il n’a pas manqué de souligner les difficultés auxquelles il fait face dans sa structure.
« Nous avons au niveau de notre établissement hospitalier quatre priorités. La toute première c’est l’aménagement de la cour de l’hôpital en saison des pluies un peu partout c’est la boue et en saison sèche c’est la poussière nous avons engagés 45 techniciens de surface qui s’investissent nuit comme jour pour maintenir la cour dans un état de propreté remarquable mais les résultats ne sont pas souvent satisfaisants. Deuxième priorité, c’est l’approvisionnement en eau. Vous conviendrez avec moi, qu’une structure de soin ayant la taille de l’hôpital régional de Kankan on devait pas manquer d’eau courante. On demande à nos partenaires de nous appuyer pour qu’il ait un autre forage de plus grande capacité avec un grand château qui nous permettra d’avoir de l’eau en permanence 24h/24 pour le renforcement des mesures d’hygiènes. La troisième priorité qui est aussi connue de tout le monde, c’est l’énergie. Quand vous voyez la lumière ici le jour, c’est notre générateur un groupe de 100 KVA, la nuit en dehors de ce que l’EDG donne qu’on connaît tous c’est un jour sur deux de 19h à 00h pour le reste du temps, nous sommes obligés d’allumer notre générateur. Et laisser moi vous dire qu’on a un groupe de 100 KVA, la consommation moyenne par heure est de 20l, si vous l’allumer pendant 10h, ça coûte 200l ce qui fait un million six cent mille francs ce qui fait que rien que le carburant ça coûte 40 à 45 millions par mois. C’est une somme extrêmement importante qu’on peut investi. Ce que nous demandons c’est vraiment installer des panneaux solaires un peu partout ici pour nous aider à fonctionner mieux avec moins de ressources qu’on met présentement dans le carburant et qu’on peut mettre ailleurs pour améliorer un peu la présentation de l’hôpital pour le grand bénéfice de nos populations », plaide le directeur .
Il est à signaler que chaque samedi, les femmes en état de famille viennent faire l’échographie dans cet établissement hospitalier de façon gratuite une manière de pousser ses femmes à venir accoucher à l’hôpital et cette structure sanitaire continue toujours à chercher les femmes en difficultés d’accouchement dans les 12 sous- préfectures de kankan sans contre partie. Il y a aussi dans leur programme, la formation des sages femmes dans les centres de santé, à fin d’éviter les grossesses à risque.
Fatoumata DIAWARA depuis kankan pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Mort de Abdoulaye Bah: le syndicat de la presse exige une enquête sérieuse

Déclaration du Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée à l’occasion du Symposium …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*