mercredi 17 octobre 2018
Accueil / A la une / Crimes à Lambanyi: la justice planche sur 5 affaires douloureuses

Crimes à Lambanyi: la justice planche sur 5 affaires douloureuses

Lors d’une conférence de presse, le procureur général de la République a annoncé l’ouverture de 5 dossiers criminelles relatifs au lynchage survenus à Lambanyi dans la commune de Ratoma. Selon Moundjour Chérif, ce quartier jadis réputé comme l’un des plus calme de Conakry est devenu le théâtre de violences sans précédant ces derniers mois. Dans l’intervalle du mois de mai et juin 2017, plusieurs crimes ont été commis selon le procureur du tribunal de première instance de Dixinn, Sidi Souleymane N’Diaye qui a énuméré les 5 affaires les plus douloureuases.

« Voici les cinq (5) affaires criminelles les plus douloureuses dans l’intervalle de mai et juin 2017, dans les communes de Ratoma et Dixinn. Première affaire, il y a la découverte du corps de Thierno Boubacar Diallo du 25 mai 2017. Sur ce dossier, nous avons pris un réquisitoire adressé à un juge d’instruction de tribunal de Dixinn dont une information judiciaire a été ouverte et elle est actuellement en cours. Donc, nous cherchons à identifier X. En suite, il y a un cas extrêmement douloureux qui a heurté la conscience nationale parce qu’une partie de la population de la localité a eu recours à ce qu’on appelle la justice privée. Il s’agit du lynchage d’Adama Oularé. Ce jeune a été lynché par une foule agitée par Mackan Barry parce qu’il y a eu une altercation entre les deux, Mackan Barry a alerté les passants qui sont venus s’en prendre à Adama Oularé où ils l’ont brulé vif. Troisièmement, c’est l’assassinat de Djiba Keita. Dans la soirée du 28 Mai 2017 au carrefour de Métal-Guinée sis à Kaporo, un véhicule administratif est venu s’immobilisé et en est descendue une dame qui est entrée dans un magasin pour faire des achats. Le chauffeur qui était dans le véhicule a constaté la présence des individus mal intentionnés. Ces individus mal intentionnés ont tiré sur le nommé qui était le conducteur de ce véhicule administratif et dont le véhicule appartient à Madame le chef de cabinet du Ministère du Budget. Le quatrième cas, c’est la découverte du corps de Mariame Cissé mineure âgée de 2 ans. Image douloureuse et situation insupportable. Deux individus Mamadouba  Soumah alias Pélé et Sayon Doumbouya, un charlatan.  Ce dossier sera jugé la semaine à venir parce que l’information judiciaire est terminée. Cinquièmement, il s’agit de l’incendie volontaire du domicile de Salif Soumah à Lambadji.   Salif Soumah est le père de Mamandouba Soumah Pélé.   Lorsque le corps de Mariame Soumah a été découvert, au lendemain de cette découverte, il y a eu un groupe d’individus sur les lieux qui ont brulé le bâtiment où le corps a été retrouvé« , énumère Sidy Souleymane N’diaye.

à voir aussi

Violences à Kindia: « les gendarmes ont encadré les bandits et les loubards pour piller », accuse Fodé Oussou

Vive indignation à l'UFDG, après l'élection de Mamadouba Bangoura, à la tête de la mairie de Kindia. Le Vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*