Accueil / A la une / Un disciple de Kakou Philippe placé sous mandat de dépôt à Boké

Un disciple de Kakou Philippe placé sous mandat de dépôt à Boké

Ce n’est pas un canular. Une histoire pas vraiment drôle est en train de se dérouler dans un pays voisin appelé Côte d’Ivoire : un prophète nommé Kacou Philippe « trouble » des pays, conteste la Bible, le Coran et l’ordre établi. Ce chef de l’ « Eglise du cri de minuit » dit être persécuté dans beaucoup de pays dont son pays la Côte d’Ivoire qui lui a interdit récemment de prêche pour cinq ans. Ses prêches sont interdites dans de nombreux Etats mais l’homme et ses messagers refusent de se plier. En Guinée, un de ses disciples Israël Gomy, représentant « l’Eglise du cri de minuit » a été arrêté et emprisonné à Boké. L’apôtre de Kacou Philippe, ancien enseignant, déjà emprisonné à 3 mois en 2015, a été placé sous mandat de dépôt le 3 juillet dernier.  Ses proches accusent l’association des chrétiens [et aussi des musulmans] de tirer la ficelle, principalement une association d’Églises chrétiennes d’être à l’origine de la plainte qui a conduit leur « frère » en prison.
« Il est surtout connu pour ses propos virulents envers les pasteurs, prêtres ou imams. Selon sa doctrine publiée dans un livre en 3 tomes, la Bible serait « un livre d’histoire » et lui-même, Kacou Philippe, « le seul prophète de Dieu sur terre, en cette génération », rapporte un journal ivoirien.

L’an dernier, en juin 2016, selon le média, Philippe Kacou avait lui aussi été condamné à un an de prison ferme assorti d’une interdiction de prêcher sur le territoire ivoirien pendant 5 ans pour défiance à l’autorité publique, incitation à la haine religieuse et radicalisme religieux. Quelques semaines plus tard, il avait bénéficié d’une grâce présidentielle à l’occasion de la fête nationale ivoirienne mais reste toujours interdit de prêche sur le territoire ivoirien.

À l’époque, ses partisans avaient également accusé des responsables d’Églises chrétiennes d’être à l’origine de l’arrestation de leur guide spirituel, écrit l’organe ivoirien.

Le « prophète » Kacou qui dit avoir été prophète avant la fondation du monde et être celui dont parlaient tous les autres prophètes compte désormais des « apôtres » dans de nombreux pays d’Afrique et d’Amérique latine où l’« Église du cri de minuit » compte plusieurs milliers de fidèles. Ci-dessous, l’interview du « prophète » Kacou…

Sur les réseaux sociaux, les apôtres du prophète Kacou menacent de représailles les personnes qui risquaient de se dresser en travers de leur chemin. C’est vraiment sérieux!!!

Par Caroline Sacko

à voir aussi

Urgent: l’étudiante Diaraye Baldé est en liberté provisoire

Diaraye Baldé l’étudiante incarcérée à la maison centrale de Conakry depuis novembre 2017, bénéficie d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*