Accueil / A la une / UFDG: Cellou Dalein ne mâche pas ses mots à l’endroit de Alpha Condé

UFDG: Cellou Dalein ne mâche pas ses mots à l’endroit de Alpha Condé

A l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG ce samedi 1er juillet, plusieurs sujets ont été abordés par les opposants. Cellou Dalein Diallo qui a présidé la rencontre, a tout d’abord critiqué la gestion étatique de Alpha Condé, avant d’aborder le sujet relatif à l’accord du 12 octobre, et aux manifestations politiques que projette l’opposition. Il a par ailleurs félicité la Cour Constitutionnelle pour avoir validé le code électoral.

Pour le N°1 de l’UFDG, le régime de Alpha Condé a prouvé son incapacité à respecter la Constitution guinéenne.

« Comment peux-t-on faire fonctionner un Etat, si la constitution n’est pas respectée par les dirigeants ? Quand vous parlez du président, on vous dit non c’est la CENI, la CENI non ce n’est pas elle, c’est les moyens. Mais la constitution a dit que le président de la République est chargé de veiller au bon fonctionnement des institutions. La faiblesse ce n’est pas la CENI, ce n’est pas la Cour constitutionnelle, c’est le président de la République. Il n’y a pas de respect des droits dans notre pays. Chacun fait ce qu’il veut. Mais le premier responsable c’est le président de la République« , a lancé Cellou Dalein Diallo.

Parlant du code électoral, le président de l’UFDG a salué la décision de la Cour Constitutionnelle, qui a déclaré le texte amendé conforme à la Constitution.

« On était convaincu que le point 2 ne violait nullement les dispositions de la constitution. La cour constitutionnelle vient de le confirmer. Mais qu’est ce qu’on n’a pas entendu ? Que c’était contraire aux dispositions de la constitution, c’est un deal entre celui-ci et celui là. Mais comme la cours constitutionnelle a regardé les textes et a pris des décisions conformes à la loi on ne peut que nous réjouir« , martèle le chef de file de l’opposition.

Ce code électoral validé, tarde à être promulgué par le président Alpha Condé. De la mauvaise foie  de la part de Alpha Condé dénonce Cellou Dalein.

« Nous sommes allés au dialogue depuis septembre, on a obtenu un accord dont les dispositions ne sont pas appliquées, il ne faut pas avoir peur de le dire. Ceux qui disent qu’il y a des choses qui sont faites, ils ne peuvent pas le démontrer. Chaque action était prévue à une date. L’application de l’accord c’est l’exécution dans le délai imparti dans l’accord parce qu’on a des échéances à respecter. Jusqu’à présent le code électoral amendé n’a pas été promulgué. Or, c’est ce code qui devait permettre l’organisation des élections locales« , s’insurge Cellou Dalein.

à voir aussi

Mamou: manifestation des forces sociales contre l’augmentation du prix du carburant

Les forces sociales de Mamou, ont pris d’assaut ce lundi 16 juillet 2018, les rues …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*