mercredi 17 octobre 2018
Accueil / A la une / Moustapha Naïté dans le viseur de Eli Kamano qui l’accuse de sabotage

Moustapha Naïté dans le viseur de Eli Kamano qui l’accuse de sabotage

L’artiste Eli Kamano est en colère contre Moustapha Naïté le ministre de la jeunesse. Il l’accuse de vouloir imposer coûte que coûte un groupe de jeune à la tête du conseil national de la jeunesse.

Eli Kamano affirme que le processus de mise en place du conseil national de la jeunesse est biaisé par la faute de Moustapha Naïté puisse que dit-il, ce dernier ne veut pas prendre en compte les propositions de la jeunesse.

« Avant hier je l’ai eu au téléphone, il m’a dit qu’il restait sur sa position, qu’il ne pouvait pas bouger par ce que les jeunes ne veulent et pas se rallier à ce que le ministère a déjà entamé. Il dit que les jeunes doivent se rallier au programme du ministère et non l’inverse« , entame Eli Kamano.

L’artiste interprète cette obstination du ministre de la jeunesse, comme une volonté de mettre en place le conseil national de la jeunesse, sans les autres structures de jeune.

« Le fait qu’il soit le représentant de l’Etat et qu’il veuille mettre des personnes qui lui sont proches sur le terrain, pour travailler à la place de la jeunesse. Mais Moustapha Naïté est trop enfoncé dans ce processus ce que je ne comprend pas« , clame t-il.

Il prévient cependant que si le ministre de la jeunesse e revient pas sur sa position, il le trouvera sur son chemin.

« Je suis le premier peut-être à agir comme ça, par ce que j’ai été médiateur et jusqu’à présent je pense que je continue à faire la médiation s’ils sont de bonne foi eux aussi. Mais il doivent savoir que l’effort des enfants ne doit pas être récompensé comme ça. S’il plaît à Dieu, Moustapha Naïté ne mettra pas ce conseil national en place, tant que moi je serais là. Il n’en est pas question« , prévient-il.

En tant médiateur, Eli Kamano conseil à Moustapha Naïté doit associer tout le monde et ne devrait pas s’approprier du CNJ.

à voir aussi

Violences à Kindia: « les gendarmes ont encadré les bandits et les loubards pour piller », accuse Fodé Oussou

Vive indignation à l'UFDG, après l'élection de Mamadouba Bangoura, à la tête de la mairie de Kindia. Le Vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*