Accueil / A la une / Education: 214 nouveaux enseignant réclament 2 mois de salaires

Education: 214 nouveaux enseignant réclament 2 mois de salaires

Des enseignants nouvellement engagés  à la fonction publique au nombre de 214 sont sans salaire depuis 2 mois. Ils disent avoir entrepris de nombreuses démarches sans succès. Ce jeudi 29 juin, ils ont encore exprimé leur cri de coeur.

Ces enseignants font partis d’un lot de 952 enseignants recrutés à la fonction publique mais qui n’ont toujours pas de salaire affirme Fodé Bangaly Camara leur porte parole. Pourtant, depuis leur engagement à la fonction publique, ils sont en situation de classe.

« Il y a de l’indifférence à ce niveau. Nous venons d’être engagé à la fonction publique, voilà 2 mois, que nous n’avons pas de salaire« , explique t-il.

Il accuse le département de la fonction publique, d’être à la base de ce blocage. Selon lui, certains parmi eux seraient accusés d’être dans des situations irrégulières.

« Selon le département, il y a 100 et quelques omissions pour des cas de filiation, il y a 80 et quelques cas de substitution« , dit-il.

Mais au delà de tous ces disfonctionnements, ces enseignants soupçonnent des cas de corruption.

« Il y a une tentative de corruption. On parle même de cas d’omission, au nombre de 500 et quelques. Nous avons été au ministère du budget, on nous a dit que c’est le département de l’enseignement pré universitaire qui bloque le dossier. Au moment de l’engagement, des personnes avaient été même infiltrées« , explique Fodé Bangaly Camara.

Ces enseignants demandent à être rétablit, dans leur droit.

à voir aussi

Congrès du SLECG version Sy Savané: Louis M’bemba Soumah lance des piques

Les travaux du 6ème congrès national du SLECG version Souleymane Sy Savané ont été lancés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*