mercredi 17 octobre 2018
Accueil / A la une / Mort suspecte: le corps d’une femme découvert à Sangoyah

Mort suspecte: le corps d’une femme découvert à Sangoyah

Découverte macabre ce lundi 6 février à Sangoyah. Une femme d’une trentaine d’année a été retrouvée morte. Le corps a été découvert à hauteur des rails de Sangoyah Mosquée secteur 4.

La défunte du nom de Fatoumata Binta Diallo gisait près des rails de Enco 5. Sa pair de chaussure et son foulard étaient rangés près d’elle. Informé, le chef de quartier est arrivé sur les lieux.

« Quelqu’un m’a appelé pour me dire qu’on a un corps ici. Je suis venu, j’ai trouvé deux agents. Une femme vendeuse de gâteau m’a indiqué une cour où je pouvais trouver sa famille. Je suis allé voir, on m’a dit qu’elle est de Koïn et qu’elle vient souvent faire la lessive mais qu’elle sortait aussi avec un jeune homme du quartier » explique El hadj Nabilaye Touré, le chef de ce quartier.

Selon des témoins, la victime aurait disparu depuis plus d’une semaine. La police parle d’une mort suspecte.

« La femme qui nous a filé les informations, a dit que souvent elle voit la femme s’asseoir au bord de la route et qu’elle serait malade. La défunte serait morte d’une mort naturelle. Mais quand les enquêtes ont poussés, il y a des informations qui laissent à croire que, il y a des gens qui sont derrière. Le dépôt du corps« , explique l’inspecteur principal de police au commissariat de Matoto Sayon Doudou Camara.

Le corps a été remis à la famille de la victime arrivée sur les lieux peu de temps après, sans l’examen préalable d’un médecin légiste. L’enquête continue.

à voir aussi

Guinée: journée ville-morte suivie à Conakry dans les bastions de l’opposition

Ce lundi 15 octobre est une journée ville morte à Conakry, la capitale guinéenne. Huit mois après des élections contestées, l'opposition dénonce de la corruption

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*