mercredi 21 février 2018
Accueil / A la une / Marche blanche des journalistes: « trop c’est trop, justice pour Mohamed Koula »

Marche blanche des journalistes: « trop c’est trop, justice pour Mohamed Koula »

Les hommes de médias ont organisé une marche blanche ce lundi 6 février, pour commémorer le premier anniversaire de la mort de Mohamed Koula Diallo tué au siège de l’UFDG. Ces hommes et femmes ont exprimé leur indignation face à la lenteur de la procédure judiciaire qui perdure.

Il étaient des dizaines, à rallier la commune de Kaloum.  Tous pour reclamer justice en faveur de Mohamed Koula Dialloun an après son assassinant. Entonnant slogans comme : »justice pour Koula » ou encore « un mort de plus, un mort de trop », ces journalistes exige que lumière soit faite dans cette affaire.

 

« Il est vrai que des droits ont été très chèrement acquis mais il reste encore beaucoup à faire pour faire comprendre aux uns et aux autres, que le journaliste doit être protégé. Les circonstances de la mort de Mohamed Koula Diallo ont eu l’effet d’un électrochoc dont l’onde a traversé toute l’opinion publique guinéenne. Les journalistes individuellement et à travers leur associations se sont mobilisés pour dire haut et fort, que trop c’est trop. Un mort de plus, un mort de trop. Il faut que justice soit rendu. Jusqu’ici, des promesses ont été faites, des personnes interpellées. Mais des considérations politiques et les amalgames tendancieux que l’on perçoit par ci, par là, nous oblige à garder la tête froide et à ne pas se laisser ni endormir, ni manipuler. Notre confrère est mort dans l’exercice de son métier. Nous devons nous battre pour que cela ne soit plus, pour que le journaliste se sente en sécurité partout en République de Guinée » a déclaré la porte parole des journalistes Mame Fatoumata Diallo.

Cette marche a connu la participation de plusieurs acteurs politiques et des artistes.

à voir aussi

CEDEAO: la nouvelle feuille de route pour la monnaie unique en 2020

La nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre, en 2020, de la monnaie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*