dimanche 9 décembre 2018
Accueil / A la une / Abdourahmane observe une grève de la faim: il proteste contre le congé forcé

Abdourahmane observe une grève de la faim: il proteste contre le congé forcé

Abdourahmane Baldé le président du parlement des jeunes leaders de la société civile a entamé une grève de la faim ce samedi. Une façon pour lui de protester contre la décision des autorités en charge de l’éducation de mettre les élèves en congé forcé.

Abdourahmane Baldé ne comprend pas pourquoi le gouvernement a décrété un congé forcé pour les élèves. Une décision qu’il juge unilatérale.

« Les décisions du ministre de l’enseignement pré universitaire, nous confisque notre avenir. C’est une décision qui vient assassiner l’avenir de la République. La décision envoyant les élèves en congé forcé est une décision extrêmement grave. Nous ne sommes pas d’accord« .

Il soutient que l’éducation est la base pour le développement de tout pays.

« Sans le savoir, on n’a pas le pouvoir, sans le pouvoir, on n’a pas l’avoir, sans l’avoir on n’a pas de liberté. Sans cette liberté, on perd la conscience, sans la conscience on perd le bonheur« .

Il ne se contentera pas seulement d’une grève de la faim. Ce n’est que le début promet-il.

« Nous ne pouvons pas reculer face à quiconque veut fermer une école pour nous ouvrir une prison. Alors ça ce n’est qu’un début, cette grève de la faim« , dit-il.

Il dit avoir le soutient d’autres organisations de la société civile et des particuliers. Pour finir, Abdourahmane Baldé invite les autorités guinéennes à faire de l’éducation une priorité.

à voir aussi

La HAC demande aux médias de s’abstenir de relayer les déclarations des coordinations régionales

Dans une décision en date du 05 décembre, la Haute Autorité de la Communication (HAC) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*