dimanche 9 décembre 2018
Accueil / A la une / Atletico : Lucas Hernandez en garde à vue pour violences conjugales

Atletico : Lucas Hernandez en garde à vue pour violences conjugales

Considéré comme un futur grand talent en France, le défenseur central de l’Atletico Madrid Lucas Hernandez fait l’actualité ce vendredi d’une bien triste manière. Arrêté pour violences conjugales, le jeune homme de 20 ans se trouve actuellement en garde à vue.

Un dérapage comme celui-ci peut avoir de grosses conséquences sur une carrière. Encensé pour ses débuts tonitruants à l’Atletico Madrid l’an dernier et promis à un bel avenir, le défenseur central Lucas Hernandez se retrouve au coeur d’une affaire en Espagne…

Lucas Hernandez arrêté !

Considéré comme un grand espoir du football français, le jeune homme de seulement 20 ans a été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi pour violences conjugales selon les informations du très sérieux quotidien ibérique El Pais.

Arrivé ivre à son domicile d’après El Mundo, Hernandez a dérapé lors d’une dispute et sa compagne a été ensuite transportée à l’hôpital. Heureusement, selon les dernières nouvelles, les blessures de la jeune femme seraient légères et celle-ci devrait s’en remettre sans problème. Pour l’instant, aucune plainte n’a été déposée par la victime, qui n’aurait cependant pas encore rencontré son avocat pour éventuellement lancer les démarches.

Le Français toujours en garde à vue

De son côté, Hernandez se trouve toujours en garde à vue et va être entendu dans le cadre d’une procédure de référé. Devant la justice, le Français va devoir expliquer son comportement et fait bien évidemment face à des sanctions. Sportivement, cette histoire pourrait également avoir un impact sur sa carrière et l’Atletico devrait s’entretenir avec son joueur. Son erreur pourrait lui coûter cher…

Source: maxifoot

à voir aussi

La HAC demande aux médias de s’abstenir de relayer les déclarations des coordinations régionales

Dans une décision en date du 05 décembre, la Haute Autorité de la Communication (HAC) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*