Accueil / Non classé / Manifestations des élèves: les vitres du ministère de l’éducation caillassé par les manifestants qui exigent le départ du ministre Kourouma

Manifestations des élèves: les vitres du ministère de l’éducation caillassé par les manifestants qui exigent le départ du ministre Kourouma

Des élèves du lycée 2 octobre ont manifesté ce jeudi 26 janvier devant le ministère de l’éducation. Ces élèves dénoncent le manque d’enseignant dans les classes.

Ils étaient des centaines ce jeudi, à battre le pavé pour dénoncer le manque d’enseignant. Des élèves en colère s’en sont pris aux locaux du ministère de l’éducation. Des jets de pierre et des slogans hostiles.

« On a fait 3 mois sans suivre les cours de philosophie, d’économie et le français. Maintenant tout ce que nous voulons, c’est qu’on nous envoie des professeurs. On ne peut pas aller au BAC sans qu’on ne soit formé. Vous même vous savez qu’au BAC? c’est la tolérance zéro. Donc nous voulons être formé avant qu’on arrive là-bas » déclare Mariam Sylla élève au lycée 2 octobre.

Ces élèves exigent le départ du Ministre Ibrahima Kourouma. Ils l’accuse d’avoir provoqué le départ des enseignants contractuels.

« Le premier en tête, c’est le professeur Alpha Condé. Après lui, c’est Kourouma. Kourouma est un zéro. Il faut qu’on enlève Kourouma » soutient cet autre élève.

Des jets de pierre ont détruit les vitres du ministère de l’éducation. Plusieurs personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre. Les élèves demandent la libération de leurs camarades.

Devant le commissariat centrale de Kaloum, les élèves ont demandé la libération de leur camarades de classe détenus à la sûreté.

« Libérez, libérez » scandait ces élèves. « Il n’ont qu’a libérer d’abord nos amis après, nous pourront discuter. Ils ont pris beaucoup de personnes » clame un autre élève.

Le Ministre de la citoyenneté Kalifa Gassama Diaby est arrivé sur les lieux, et a promis de faire libérer ces élèves. Mais en attendant, ils doivent rentrer chez eux dit-il.

« Vos amis qui sont pris, je m’en occupe. Rentrez chez vous. Libérez les rues de Kaloum. Vos camarades arrêtés seront libérés. Aujourd’hui, la journée est terminée. Vous rentrez chez vous ou je monte dans ma voiture et je m’en vais ».

Ces élèves demandent des explications à Ibrahima Kourouma ministre de l’enseignement pré universitaire.

Kadiatou SOW pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé rejette la victoire d’IBK

Crédité de 32,83% face à Ibrahim Boubacar Keïta, déclaré vainqueur avec 67,17% des suffrages, Soumaïla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*