mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / CAN 2017 – On refait le match avec Rémy Ebanega : « La Côte d’Ivoire a manqué d’envie »

CAN 2017 – On refait le match avec Rémy Ebanega : « La Côte d’Ivoire a manqué d’envie »

Après le Gabon et l’Algérie, c’est au tour du champion en titre ivoirien de quitter la CAN, après une défaite face au Maroc (0-1) ce mardi soir. Rémy Ebanega, l’international gabonais quart de finaliste en 2012, a été déçu par la prestation des Ivoiriens, trop peu entreprenants à son goût.

Jeune Afrique : la victoire du Maroc, acquise grâce à un but de Rachid Alioui en seconde période, vous paraît-elle logique ?

Rémy Ebanega : Oui, car du début à la fin, le Maroc a montré plus de détermination que la Côte d’Ivoire. Il n’avait besoin que d’un match nul pour se qualifier, la Côte d’Ivoire devait gagner, mais curieusement, j’ai eu l’impression que c’était l’inverse. Les Marocains ont cherché à produire davantage de jeu, alors que les Éléphants, même quand ils étaient menés, semblaient sereins, sûrs de leurs forces, persuadés qu’ils allaient gagner.

La Côte d’Ivoire a-t-elle selon vous manqué de détermination ?

Totalement ! De détermination et d’envie. Pourtant, son coach [Michel Dussuyer, ndlr], avait choisi un système offensif avec Zaha, Bony et Kalou. Mais malgré cela, les Ivoiriens ont manqué de tranchant. Ils ont finalement eu assez peu d’occasions franches. Les centres n’arrivaient pas. Et puis il y avait un manque de justesse technique.

La pelouse n’explique pas tout. Il y a eu beaucoup de mauvais choix dans le dernier geste. Les trois attaquants ont eu beaucoup de mal à se trouver. Les Éléphants étaient presque plus convaincants en première période qu’en deuxième, alors qu’ils auraient dû accélérer. Je m’attendais à ce qu’ils harcèlent les Lions de l’Atlas quand ceux-ci ont ouvert le score.

Le Maroc a également réalisé un très gros match défensif…

Sa défense à trois [Saïss, Da Costa, Benatia, ndlr] a posé de gros problèmes aux Ivoiriens. Tactiquement, Hervé Renard, est vraiment très fort. Il avait évidemment l’avantage de bien connaître son adversaire, mais le Maroc a de la chance d’avoir un sélectionneur de cette qualité. C’est vraiment un fin tacticien. Il savait que les Éléphants étaient plus forts athlétiquement, qu’ils allaient remporter davantage de duels. Il a organisé tactiquement son équipe comme il le fallait, en lui demandant de se projeter rapidement vers l’avant, grâce à la qualité technique des joueurs.

Le Maroc peut-il aller loin dans cette CAN ?

Sans doute. Il jouera contre le Ghana ou l’Égypte, deux équipes qui ont des styles différents. Les Marocains ne sont pas en quarts de finale par hasard. Ils proposent un football cohérent. Pour la Côte d’Ivoire, c’est un coup dur. J’ai peur que cela devienne difficile pour son sélectionneur.

JA

à voir aussi

Beyla: le juge brandit la menace d’un mandat d’amener contre le préfet

Pour la énième fois consécutive, le préfet de Beyla a brillé par son absence, lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*