mercredi 26 septembre 2018
Accueil / A la une / Baidy Aribot prévient: « quand ils descendent dans la rue, nous descendrons »

Baidy Aribot prévient: « quand ils descendent dans la rue, nous descendrons »

Lors de la sortie médiatique des députés du groupe parlementaire Alliance des Républicain mercredi, le secrétaire exécutif de l’UFR a fait savoir qu’il n’est plus question de cautionner les menaces de l’opposition.

Baïdy Aribot prévient que son parti va se faire entendre.

« Quand ils descendent dans la rue, nous descendrons. Ceux qui disent qu’on n’a personne derrière nous on verra bien. A ce niveau les choses seront claires. Nous avons notre position et nous allons la défendre parce que nous défendons la démocratie et les lois de notre République. C’est pour cela j’insiste à dire aux gens que s’il faut manifester, on va manifester » prévient-il.

Selon lui, il ne s’agit nullement de contre manifester.

« Ils sont entrain de dire que nous, nous voulons contre-manifester. Je m’inscris en faux contre cette déclaration. Contre-manifester, c’est manifester le même jour et au même endroit. Je ne manifesterai pas le même jour qu’eux, ni au même endroit. S’ils manifestent aujourd’hui, je manifeste demain, s’ils manifestent à gauche, je manifeste à droite. Ils vont manifester pour défendre leur position, je manifesterai pour défendre la position républicaine de l’UFR. Et je défendrai la constitution et la République. Je n’écouterai ni sages, ni autres personnes. Quand ils descendront dans la rue, nous descendrons » dit-il.

Le député uninominal de Kaloum dément la déclaration selon laquelle, le code électoral a été retiré en raison de la proposition de la mouvance.

« Mais ils vous ont fait croire que c’est à cause de la proposition du RPG Arc-en-ciel à l’Assemblée nationale qui a fait que la loi n’a pas prospérée. Le vrai problème, c’est parce que le débat n’étant pas épuisé à la commission de fond qui est la commission des lois, ça ne pouvait pas passer. Mais pendant ce temps, pour manipuler l’opinion, ils font croire que l’UFR étant dans le sac du RPG Arc-en-ciel, c’est une chose qui est réglée maintenant et qu’on peut passer le point 2 de du projet du code électoral. Tel est loin d’être le cas » clame t-il.

Baïdy Aribot dit que s’en est fini du copinage RPG arc en ciel, UFDG.

« Quand leurs intérêts se trouvent en jeu ils se regroupent pour violer ensemble la loi. Je ne comprends pas ce que l’on fait de cette notion d’opposition » a conclut Baïdy Aribot.

KTS pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Beyla: le juge brandit la menace d’un mandat d’amener contre le préfet

Pour la énième fois consécutive, le préfet de Beyla a brillé par son absence, lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*