Accueil / A la une / Diari(Labé) : des jeunes demandent le départ du maire

Diari(Labé) : des jeunes demandent le départ du maire

Les activités ont été paralysées ce lundi 9 janvier 2017 dans la commune rurale de Diari, préfecture de Labé.  Très tôt le matin, des groupes de jeunes ont exprimé leur mécontentement contre les autorités communales. Très remontés, les grognards dénoncent « l’illégitimité »  du président de la délégation spéciale  qui, selon eux est frappé par le poids de l’âge.

Joint au téléphone par notre rédaction,  Mamadou Djely  Diallo  porte-parole des manifestants  martèle que « la jeunesse de Diari y compris les habitants ne veulent plus voir le maire et son équipe. Nous en avons le ras-le-bol et on a besoin de rajeunir l’équipe en attendant les élections. On a besoin d’une nouvelle équipe. » A-t-il lâché au bout de la ligne.

Et d’ajouter que «  Premièrement, le maire déjà  est illégitime parce qu’il était là avec neuf conseillers et parmi ces conseillers avec lesquels il travaille, il n’y a que trois qui siègent. Et d’ailleurs lui-même, il a dit à ses soient disant conseillers qu’il a compris qu’il est fatigué (…) hier ils(les conseillers ndlr) nous disent qu’ils n’ont pas vu à Diari quelqu’un qui est capable de gérer la mairie de Diari. Malgré les jeunes qui sont là, malgré les intellectuels qui sont de Diari. Je me demande alors où est-ce -qu’ils sont allés ces gens-là dont ils voudraient mettre à côté » s’est-il indigné.

En effet, les manifestants reprochent à l’équipe dirigeante actuelle  d’une gestion opaque des revenus de la commune rurale : «  Nous voulons quand même des justifications sur tas de choses. Nous avons la réfection du logement de notre sous-préfet. Ils nous ont dit que c’était 45 millions GNF. La justification du financement pour la mise en place de la boucherie au marché, ils ont parlé de 35 millions on a besoin quand même d’une explication. Il faut reconnaitre aussi il n’y a pas une considération de cette équipe envers ni les jeunes ni les femmes. Il faut que ça change et il faut que ça aille bien,» a renchérit notre interlocuteur.

Pour cette première journée de manifestation aucune anomalie n’a été constatée.  Toutefois, les mécontents demandent la mise en place d’une équipe dynamique pour assurer le bon fonctionnement.  Le maire incriminé n’a pas accepté de répondre aux sollicitations de la presse.

Nous y reviendrons

Sally Bilaly Sow correspondant de News de Guinée à Labé

à voir aussi

Aboubacar Soumah appelle à une manifestation populaire ce lundi

Réunis en assemblée générale ce samedi 15 décembre au siège du SLECG (Syndicat Libre des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*