Accueil / A la une / Reprise des manifs: Faya Milimono va t-il s’associer? « ça dépend de ce pourquoi on manifeste » réagit-il

Reprise des manifs: Faya Milimono va t-il s’associer? « ça dépend de ce pourquoi on manifeste » réagit-il

Le président du parti bloc libéral ne cache pas sa joie après le retrait du code électoral. Faya Milimono salue « la victoire du peuple ». Joint au téléphone par notre rédaction, il invite cependant à la vigilance. Il a réagit ce vendredi 6 janvier.

Lansana Faya Milimono un des parti frondeur de l’accord politique ne crie par à la victoire après l’échec de l’adoption du code électoral. Il dit prendre acte des difficultés de mise en œuvre des accords.

« Nous avons pris acte de ces difficultés que ceux qui ont signé l’accord sont entrain de vivre dans le cadre de la mise en œuvre de leur accord.  Nous savons qu’ils sont déterminés à confisquer les droits des citoyens et à l’intérieur chacun veut peut être tirer son épingle du jeu. Nous nous ne faisons que dire les aspirations du peuple de Guinée et nous inscrire dans le cadre de la lutte pour la préservations des libertés des citoyens. En tant que parti ou en tant qu’individu, nous n’avons aucun crédit à prendre de cela. Nous pensons que si victoire on peut parler, c’est une victoire qui revient au peuple » dit-il.

Malgré cette « petite victoire » Faya Milimono ne se réjouit pas pour autant. Pour lui, il est trop tôt pour parler de victoire.

« Ils finirons bien probablement par s’entendre. C’est pourquoi en ce qui nous concerne, nous restons vigilant et nous en appelons à la vigilance de la population. De continuer le combat jusqu’à effectivement empêcher que la décentralisation soit bafouée, que la société se politise à outrance et surtout que la loi soit consacrée dans notre pays comme étant un encombrement », prévient Faya.

Il reconnaît cependant avoir entrepris des démarches pour empêcher que le point 2 de l’accord politique soit introduit dans le code électoral.

« Effectivement nous avons rencontré les députés à la commission des lois, nous avons présenté notre mémorandum. Nous avons même soumis notre document de plaidoyer dans lequel, il y avait en plus de tout ce qu’il y avait à dire, sur le point 2 de l’accord politique. Nous avons eut à proposer des alternatives. Nous avons aussi eut à travailler avec le groupe parlementaire les républicains, pour que une motion de procédure prospère. Pour que si vote il y avait eut, pour que ce vote se fasse par bulletin secret et non à main levée. Nous avons parlé avec beaucoup de députés, qui dans leur fort intérieur, ne trouvait pas le point 2 à l’avantage du peuple de Guinée. Mais, sachant que les parti politique en Guinée procède par représailles. Si les députés votent à main levé et qu’un député prenne une direction contraire à ce qui a été conseillé, recommandé par leur parti, il y aurait des représailles« , dit-il.

Cette situation relance une nouvelle crise politique en Guinée. Les opposants n’exclut pas de reprendre les manifestations de rue. Le président du BL va t-il s’associer? Ca dépend de ce pourquoi on manifeste rétorque t-il.

« En ce qui nous concerne, nous avions comme priorité la tenue des élections locales. D’autres ont changé cela pour vouloir donner comme priorité, la loi. Si désormais on comprend que c’est la tenue des élections qui est la priorité, ils nous rejoindront pour que nous continuons le combat. Pour ce qui est des manifestations, ça dépend de ceux pourquoi on manifeste ».

Pour ce qui est de nommer les maires et les chefs de quartiers et de districts, Faya Milimono sceptique dit que c’est à Fodé Oussou de dire comment il va procéder.

« C’est vraiment au vice président de l’UFDG de dire comment il va le faire. Je n’ai pas de commentaire par rapport à ça » a conclut Faya Milimono.

Kadiatou SOW pour newsdeguinee.com

à voir aussi

Kindia: les militants du RPG arrêtés lundi sont libres

Les manifestants arrêtés lors de la marche de protestation des militants du RPG arc-en-ciel à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*