dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / Menace de manifestation: « on ne peut pas continuer à bâillonner la république par ces menaces » dit Baïdy

Menace de manifestation: « on ne peut pas continuer à bâillonner la république par ces menaces » dit Baïdy

Le député uninominal de Kaloum a réagit à la menace de l’opposition de reprendre les manifestations de rues pour exiger des élections communales. Baïdy Aribot déclare que ces manifestations sont inutiles et qu’ils faut dialoguer.

Le secrétaire exécutif du parti UFR a jugé irresponsable l’attitude des députés de l’opposition, qui se sont retirés de l’hémicycle mercredi.

« Même des députés de leur camp sont contre l’insertion d’une telle disposition dans le code électoral. Je pense qu’ils doivent accepter. Je ne vois pas pourquoi ils doivent s’énerver pour ça » clame Baïdy.

Selon lui, l’opposition ne peut pas continuer à brandir des menaces de manifestation inutiles.

« Je dis et je répète que cette manifestation,  ces menaces là sont inutiles. Il faut revenir à la table de négociation au niveau de l’Assemblée, discuter avec des arguments solides. On ne peut pas continuer à bâillonner la République avec des menaces pareilles » dit-il.

Le 3ème secrétaire parlementaire réaffirme la position de son parti. Il ne reculeront pas devant une dispositions qui viole les droits des citoyens.

« Notre position en tant que parti républicain, c’est la conformité des lois de la République avec la Constitution. C’est que nous défendons » dit-il.

Une session extra ordinaire du parlement pourrait avoir lieu en février 2017, pour éventuellement adopter le code électoral.

 

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*