mercredi 17 octobre 2018
Accueil / A la une / Kissidougou: deux présumés trafiquants d’enfants battus à mort

Kissidougou: deux présumés trafiquants d’enfants battus à mort

Dans la soirée du mardi 3 janvier, deux présumés trafiquants d’enfants ont été appréhendés dans la préfecture de Kissidougou précisément dans la sous-préfecture de Sangardo.

Selon des témoins, ces deux hommes tentait de faire sortir de la ville, un enfant qu’il aurait pris dans le village d’Hermakono, district de Borokôrô.

Alerté, les habitants de la sous préfecture ont érigé des barricades sur la route, en vue de procéder à une fouille systématique de tous les véhicules.

« La population d’Hermakono a été alertée d’un vol d’enfants. Sur le coup ils ont érigé des barricades sur la route pour contrôler tout véhicule qui passe. C’est là qu’une voiture Rav4 immatriculée 2871 s’est garé avec à bord un enfant, deux hommes et une femme nourrice. Le véhicule fut fouillé et l’enfant disparu du nom de Mory TRAORE fut retrouvé dedans. Les deux hommes ont donc été arrêtés et conduit à la gendarmerie de Sangardo » rapporte notre témoin.

Mais la foule ne l’entendait pas de cette oreille. Ils  ont donc investi les locaux de la gendarmerie pour extraire les deux hommes manu militari.

« Les gens se sont dirigés vers la gendarmerie demandant à ce que les deux hommes soient mis à leur disposition. Les gendarmes se sont opposés. Ils ont défoncé la porte de la prison, et récupéré les deux trafiquants présumés les battant à mort » clame t-il.

La femme qui les accompagnait reste introuvable pour le moment.

Désormais, la vindicte populaire semble faire figure de loi en Guinée.

Yéma Leno

à voir aussi

Guinée: journée ville-morte suivie à Conakry dans les bastions de l’opposition

Ce lundi 15 octobre est une journée ville morte à Conakry, la capitale guinéenne. Huit mois après des élections contestées, l'opposition dénonce de la corruption

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*