dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / 2000 associations de la société civile ont saisi l’Assemblée Nationale: elles sont contre le point 2 de l’accord politique

2000 associations de la société civile ont saisi l’Assemblée Nationale: elles sont contre le point 2 de l’accord politique

Le point 2 de l’accord politique du 12 octobre ne fait pas l’unanimité. Les organisations de la société civile ont saisi le parlement guinéen pour demander son annulation. Dansa Kourouma l’a annoncé ce mercredi 28 décembre. Elles sont au total 2000 associations de la société civile signataire de ce document de plaidoyer.

C’est un document de 4 pages qui contient les préoccupations de la société civile, relatives au mode de désignation des chefs de quartier.

« ça présente un peu les arguments juridiques qui font que le point 2 de l’accord n’est pas applicable. Parmi ces arguments juridiques, il y a le titre 2 du code électoral. Sur le plan social et politique, nous avons estimés que ces accords cours des risques importants. Nous avons pris l’engagement que la société civile n’acceptera pas ce code électoral si il ne respecte pas la volonté des citoyens des quartiers » réaffirme Dansa Kourouma.

Parmi les conséquences qu’auront l’application de ce accord politique, les organisations de la société civile redoute des risques de violences.

« La politisation des quartiers, des perturbations au niveau du fonctionnement des quartiers à cause de leur statut. Autre chose qui me semble être important, c’est la perte du lien de redevabilité par ce qu’on ne saura pas qui rend compte à qui. Nous avons estimé que la politisation des quartiers et des districts pourrait amener une fragilisation de ces localités et la perte de l’autorité de l’Etat «  ajoute t-il.

Il estime donc devoir s’adresser à l’Assemblée Nationale, pour régler ce problème.

« Pour moi, cette confusion doit être réglée par l’Assemblée Nationale qui est l’institution souveraine au niveau national » clame Dansa Kourouma.

Ces acteurs de la société civile plaide pour la prise en compte de leur préoccupation.

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*