dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / Insécurité: 4 présumés bandits arrêtés à Kouroussa pour vol de voiture dont 1 militaire

Insécurité: 4 présumés bandits arrêtés à Kouroussa pour vol de voiture dont 1 militaire

Trois (3) présumés braqueurs ont été présentés ce mercredi 28 décembre à la presse. Ils sont accusés de vol de voiture une land cruiser de la société Huawei. Ces Bandits localisés par GPS ont été arrêtés à Kouroussa.

Ils sont au nombre 3 braqueurs arrêtés dont un militaire et le 4ème en fuite. C’est dans la préfecture de Kouroussa que ces présumés bandits ont été arrêtés grâce au GPS installé dans le véhicule.

« La société Huawei technologie propriétaire dudit véhicule avait installé un système GPS, qui a permis la localisation du véhicule à Kouroussa. La gendarmerie nationale étant informée, a réussit à immobiliser les personnes arrêtés ont été conduites à Conakry et mise à la disposition de la brigade de recherche de Matam pour enquête » explique Le lieunant Colonel Mamadou Alpha Barry officier de communication du haut commandement de la gendarmerie nationale.

C’est aux alentour de l’hôpital Donka que le propriétaire de cette voiture a été dépossédé de son engin le 22 décembre dernier aux environs de 22h alors qu’il revenait de la ville. Alsény Soumah le chaffeur du véhicule volé revient sur les circonstances de ce vol.

« Jeudi je suis parti en ville avec mon patron. C’est à mon retour que j’ai croisé ces hommes. Un d’entre eux a tapé le par choc de ma voiture, je me suis arrêté pour demander pourquoi il a fait cela et d’un seul coup, j’ai vu 4 gaillards. Il m’ont arrêté et m’ont mis dans la voiture. C’est à Kagbélin qu’ils m’ont relâché ».

Le militaire arrêté dans cette affaire, nie toute implication dans ce vol. Il dit avoir été piégé par des amis.

« C’est Dieu qui va me sauver dans cette affaire. Moi je suis un homme assermenté. Depuis que je suis né, je n’ai jamais tenu un pistolet d’abord par ce que l’Etat ne m’a pas donné. Je suis tombé dans un piège. J’ai un ami Sékou Camara qui m’a appelé pour dire de l’accompagner à Kankan. Je l’ai trouvé dans cette voiture à la station de Kissosso. Il me dit de l’accompagner je lui ai répondu que je n’ai pas de permission. Nous sommes quand même parti avec des gens. A Kouroussa, il offensé le premier Barrage. Je lui demandé pourquoi. J’ai compris et on s’est battu. C’est à ce moment que nous sommes rentré en brousse. Il a pris la tangente et les gendarmes sont venus en tirant. J’ai eu peur et je me suis rendu » explique l’adjudent chef Moussa Cissé de l’armée de l’air présumé complice.

L’officier de communication de la gendarmerie invite les citoyens à équiper leurs voitures d’un système GPS pour faciliter la recherche en cas de vol.

KS

 

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*