dimanche 18 février 2018
Accueil / A la une / 240 guinéens expulsés de l’Algérie sont arrivés par camion: le témoignage émouvant de l’un d’eux

240 guinéens expulsés de l’Algérie sont arrivés par camion: le témoignage émouvant de l’un d’eux

Ils sont au total 240 jeunes guinéens expulsés de l’Algérie sont arrivés le weekend dernier au pays. Ils ont été transportés par camion jusqu’en Guinée. Ces jeunes affirment tous avoir subi des sévices pendant leur détention.

Après une longue traversée du désert, ce jeune homme sous couvert de l’anonymat, a expliqué le calvaire des guinéens en Algérie.

« Nous étions à Alger centre, on nous a trouvé à notre lieu de travail. Ils ne nous ont même pas donné le temps de nous habiller ou prendre nos affaires. On nous a amené dans un camp militaire à Gérarda. On ne nous donnait pas à manger, les gens était un peu démoralisés. On a essayé de caché un peu d’argent pour qu’on puisse nous donner à manger. J’ai reçu 3 coups de pied plus des coup de matraque. J’ai entendu dire que il y a eu 1 ou 2 morts. Par ce que nous, là où nous étions, tu ne peux pas t’arrêter, même pour aller pisser c’est impossible.

Après ça, on nous a embarqué dans des bus pour nous déposer à Tamanrasset. C’est à a peu près 8000 km d’Alger. Là-bas, ils nous ont enfermé. Pas d’eau, pas de nourritures, un pain pour 10 personnes. On a passé 2 jours là-bas, le 3ème jour on nous a embarqué pour la destination de N’Ziga. Après nous sommes venus à Agadez puis Arlite. Nous avons passé 5 jours là, et puis on a été embarqué pour la destination de Niamey ensuite le Burkina Faso. Le Burkina Faso nous a refoulé soit disant qu’il nous faut des laissez passer. L’OIM a fait nos laissez passer et on s’est retrouvé à Ouagadougou. De Ouaga, nous sommes venus à Bamako et on s’est retrouvé à la frontière guinéenne » explique notre source.

Après cette traversée, ce jeune dissuade ses camardes à ne pas tenter la route de l’aventure.

« A tout ceux qui voudrais sortir, j’aimerais leur dire, le paradis se trouve en Guinée. Il y a tout ici. On a pas besoin d’aller ailleurs pour se chercher » conseille t-il.

à voir aussi

Les militants de l’UFR révoltés par le retard des résultats des élections

Ce samedi 17 février, les militants de l’UFR (union des forces républicaines), ont epêché la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*