Accueil / A la une / Ministère de la justice: 120 prisonniers pourraient être graciés

Ministère de la justice: 120 prisonniers pourraient être graciés

Le ministre de la justice garde des sceaux a organisé une conférence de presse t ce jeudi 15 décembre. Objectif, faire le bilan des activités entreprise par son département courant 2016. Il a annoncé que la grâce présidentielle pourrait être accordé à une centaine de prisonniers. L’adoption du code pénal et du code de procédure pénale ont aussi été abordés à cette occasion.

Cheick Sacko entouré des cadres de son département, a annoncé que 120 prisonniers pourraient être graciés sur tout le territoire, si sa proposition est approuvée par Alpha Condé.

« Le droit de grâce est prévu par la Constitution guinéenne, prévu par les textes internationaux. Le rôle du ministère de la justice, est de fixer des critères avec le parquet général et faire des proposition à Monsieur le président de la République. Le président verra ce qu’il y a lieu de faire » explique Cheick Sacko.

Selon lui, 4 critères ont été établit pour la sélection des personnes à gracier.

« Le 1er critère, exclusion de toute peine criminelle ou assimilée. Le 2ème critère, les peines inférieur ou égale à 5 ans de prison. Le 3ème critère, avoir purgé au moins, la moitié de la peine prononcée. Et enfin le 4ème critère, l’exclusion de toute peine correctionnelle portant atteinte aux genres, aux mineurs et à toute personne vulnérable », précise Cheick Sacko.

Parlant de la Cour Pénale Internationale CPI, Cheick Sacko explique qu’il n’est pas question pour la Guinée de se retirer du statut de Rome.

« La Guinée a ratifié le statut de Rome. La Guinée est sur la position de l’Union africaine. Jusqu’aujourd’hui, il n’a pas été envisagé par l’Union africaine, que les Etats d’Afrique en entier quittent la CPI » clame le ministre de la justice.

à voir aussi

Aboubacar Soumah appelle à une manifestation populaire ce lundi

Réunis en assemblée générale ce samedi 15 décembre au siège du SLECG (Syndicat Libre des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*