dimanche 18 février 2018
Accueil / A la une / Violences à Siguiri: « personne ne s’attendait à ça » clame Pépé Pogomou commissaire central de la police de Siguiri

Violences à Siguiri: « personne ne s’attendait à ça » clame Pépé Pogomou commissaire central de la police de Siguiri

Le calme est revenu ce jeudi 15 décembre à Siguiri. Depuis lundi 12 décembre, la ville de Siguiri vit au rythme des violences. Cela fait suite au lynchage de deux jeunes présumés voleurs de moto. Mercredi, les amis des deux victimes ont voulu venger la mort de leur camarade. Le commissaire central de la ville fait le point de la situation.

« Ce jour là, aux environs de midi, 13h, nous avons été informés qu’un conducteur de taxi moto a été victime d’attaque à main armée aux environs du district de Somonobougoubrè, à environs 10 km de la commune urbaine de Siguiri. Au cour de la bagarre, le conducteur de taxi moto a été blessé. Il a réussi quand même à venir à l’hôpital. Quant au bandit, il a prit la fuite. Le blessé était réellement atteint. C’est ainsi que quelques heures après, il a succombé à ses blessures. Ses collègues conducteur de taxi moto se sont regroupés à la morgue. J’attire votre attention sur le fait que c’est une corporation qui regorge près de 10 milles personnes à Siguiri. C’est là qu’une information aurait filtrée pour dire qu’au quartier Abattoir, deux bandits ont tenté de voler une moto et qu’ils sont arrêtés et transporté à bord d’un véhicule pour la gendarmerie. C’est ainsi qu’ils sont par à la recherche du véhicule qu’ils ont bloqué au niveau du grand rond point. Les deux jeunes ont été extirpés du véhicule et brûlés. Sa été une journée très chaude à Siguiri. C’est regrettable » explique Pépé Pogomou.

Erreur de jugement, les deux affaires ne sont pas liées clame Pépé Pogomou. Rien n’indique en effet que ces deux jeunes tués ont attaqué le conducteur de moto taxi dit-il.

« Là où les deux voleurs ont été interpellé, c’est très loin de là où l’autre crime s’est produit. Nous n’avons aucune preuve pour dire que se sont eux qui ont poignardé le taxi motard. Ca été une coïncidence. Ceux-ci ont été interpellés en flagrant délit de vol de moto dans un autre quartier. On a pas la certitude que se sont eux qui ont attaqué le conducteur de moto taxi. C’est sous la colère suite au décès de leur amis, que  ceux-ci sont partis commettre cet acte ».

Ce n’est pas la première fois que de tels actes sont commis à Siguiri. Le commissaire central de la ville reconnaît qu’il ont du mal à canaliser les mouvements de foule.

« Siguiri est une ville très vaste et très peuplée. Ce n’est pas facile pour les forces de l’ordre de prévenir tous les mouvement de foule. Ca été spontané, une surprise. Personne ne s’attendait à ça. Il y avait une délégation gouvernementale ici, la plus part de nos hommes étaient mobilisés avec les délégations dans les sous préfectures. Donc ça été tellement rapide que c’est après que les forces de sécurité sont venus » dit-il.

Une enquête est ouverte. Elle va permettre d’identifier ceux qui ont commis cet acte Nous confie ce commissaire de police. La situation sera élucidée au fur et à mesure que ces gens seront interpellés a t-il affirmé.

Pour le moment, un calme précaire semble être revenu dans la ville.

KTS

à voir aussi

Kalifa Gassama Diaby invite les forces de l’ordre à respecter leurs tenues

Le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté était ce vendredi 16 février à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*