Accueil / A la une / Loi de finance 2017: les députés de l’opposition se sont abstenus.

Loi de finance 2017: les députés de l’opposition se sont abstenus.

La loi de finance 2017 a été adoptée ce mardi 13 décembre. Lors de l’adoption de la loi de finance 2017 à l’Assemblée Nationale, les députés de l’opposition se sont abstenus. Le président du groupe parlementaire les libéraux démocrates a dit pourquoi.

Comme pour le volet dépense de la loi de finance, les députés de l’opposition ont estimé que le budget 2017 n’est pas bien ficelé. Fodé Oussou Fofana relève des incohérences.

« l’incohérence criarde entre la politique générale du premier ministre, les différentes politiques sectorielles déclinées, et la répartition des crédits du projet 2017. Aussi, les définitions des politiques sectorielles, ne prennent pas entièrement en compte, les objectifs du développement durable. Nous avons été témoins, de la communication faite par le ministre en charge de la communication, dont le contenu se limitait aux médias publics occultant totalement les médias privés. Cette attitude nous renvoie aux vieille pratiques du parti Etat. En ce qui concerne l’exécution du budget et plus particulièrement de la commande publique, vous me permettrez d’aborder le sujet qui fâche pour certains, mais qui mérite d’être abordé. Pour éclairer nos mandants sur la mauvaise gestion de nos ressources publiques, et les pratiques peu orthodoxes de nos dirigeants. Il s’agit, de la violation systématique du code des marchés publics, de la loi organique relative à la loi des finances et de règlement général sur la gestion budgétaire et de la comptabilité publique » relève Fodé Oussou Fofana.

Amadou Damaro Camara a quant à lui déclaré que les députés de l’opposition sont de mauvaise foi.

« Il m’arrive souvent pendant les sessions budgétaires, de comparer les budgets passé. Quand certains qui sont parmi nous aujourd’hui, géraient ces budgets. Et souvent ma conclusion est de me faire sourire. Et que ça me rappelle un dicton du roi Hassan II, qui disait « que c’est une perte de temps, que de développer des arguments de bonne foi devant des personnes de mauvaises foi » clame t-il.

Toute fois, le président du groupe parlementaire RPG arc en ciel fait remarquer que certaines critiques de l’opposition sont belle et bien fondées.

« Des critiques de nos collègues de l’opposition, ne pouvaient pas être juste balayé du revers de la main. Certaines de ces critiques sont pertinentes. C’est pourquoi je dis souvent, que l’opposition quand elle est vraiment Républicaine, est d’utilité publique. Elle sert à redresser le pouvoir » lance Amadou Damaro Camara.

 

 

à voir aussi

Kindia: l’imam de Tafory sous le coup d’une poursuite judiciaire

Après la sortie controversée de l’imam Ratib de Kindia sur l’accord politique du 8 août …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*