Accueil / A la une / Guinée: Mahmoud Thiam risque jusqu’à 30 ans de prison

Guinée: Mahmoud Thiam risque jusqu’à 30 ans de prison

L’ex-ministre des mines de Guinée a donné un contrôle presque total du secteur minier précieux de son pays en échange de 8,5 millions de dollars de pots-de-vin, lui permettant de vivre abondamment à New York, selon des autorités présumées mardi après son arrestation. Mahmoud Thiam a été détenu sans caution après que les procureurs ait dit à un juge qu’il cachait des biens à l’étranger et pouvaient utiliser des contacts à l’étranger pour fuir facilement.

Le procureur adjoint des États-Unis, Elisha Kobre, a déclaré que Thiam n’avait rapporté que 30 000 dollars d’actifs malgré un salaire annuel de 1,2 million de dollars. Il a dit que Thiam a menti à plusieurs reprises aux banques et à l’Internal Revenue Service.

Une plainte au tribunal fédéral de Manhattan a accusé Thiam, un citoyen des États-Unis, de céder la majeure partie des ressources de la Guinée pour l’extraction du minerai de fer, de l’or, des diamants et des matières premières pour l’aluminium à un conglomérat chinois de 2009 à 2011 en contrepartie de 8,5 millions de pots-de-vin. Le procureur général adjoint Leslie R. Caldwell a déclaré que Thiam avait été accusé de « s’être enrichi aux dépens du peuple de la République de Guinée ».

« Nous ne pouvons pas permettre aux États-Unis d’être un refuge sûr pour le butin de la corruption officielle », a déclaré M. Caldwell.

Thiam, âgé de 50 ans, vit à Manhattan avec sa femme et ses trois enfants, et il n’est pas menacé par une enquête dont il est connu depuis des années, a déclaré son avocat, Andrew Solomon.

Salomon a appelé les accusations « assez anciennes » et a dit qu’elles seraient rejetées. Il a exhorté le magistrat américain, juge James C. Francis IV, à libérer son client.

« M. Thiam ne quitte pas sa femme, ses trois enfants et ses deux chiens sur la base d’une plainte qui, à première vue, va au-delà de la prescription », a déclaré Salomon.

Poursuivi pour deux chefs d’accusation, Thiam risque une peine pouvant aller jusqu’à 30 ans de prison. Thiam avait reçu des pots-de-vin en ouvrant un compte bancaire à Hong Kong et dénotant son occupation à la banque de Hong Kong pour dissimuler qu’il était un fonctionnaire.

Thiam a ensuite transféré une partie de son produit de subornation du compte à un compte bancaire américain, une société malaisienne qui a facilité et dissimulé l’achat d’une propriété de 3,75 millions de dollars dans le comté de Dutchess, New York, écoles privées préparatoires pour les enfants de Thiam et au moins un autre Fonctionnaire public africain, selon la plainte.

Selon la plainte, Thiam, qui entretient également une résidence à Manhattan, était connu en 2009 comme ministre des mines, de la géologie, de l’énergie et de l’hydraulique de la Guinée avant que son titre ne soit changé un an plus tard en tant que ministre des mines et de la géologie.

Il a dit qu’il avait des pouvoirs substantiels sur l’exploitation minière en Guinée, y compris la définition et la direction de la politique gouvernementale sur les mines, la négociation des permis miniers et l’octroi de permis et de concessions aux entités privées cherchant à mener des opérations minières dans le pays. Selon la plainte, le pouvoir de Thiam était amplifié parce que la Guinée, parmi les pays les plus pauvres d’Afrique à cause de la corruption publique, avait alors une dictature militaire qui avait besoin d’argent et cherchait des investisseurs cherchant des concessions minières précieuses.

Source: Nytimes

*Traduction approximative de l’anglais au français ———

Guinea’s Ex-Minister of Mines Charged in Bribe Case; No Bail NEW YORK — Guinea’s ex-minister of mines gave away nearly total control of his country’s valuable mining sector in exchange for $8.5 million in bribes, enabling him to live lavishly in New York, authorities alleged after his arrest on Tuesday. Mahmoud Thiam was held without bail after prosecutors told a judge he was hiding assets overseas and could utilize contacts abroad to easily flee. Assistant U.S. Attorney Elisha Kobre said Thiam reported only $30,000 in assets despite earning $1.2 million annually. He said Thiam lied repeatedly to banks and the Internal Revenue Service. A criminal complaint in Manhattan federal court charged Thiam, a U.S. citizen, with surrendering most of Guinea’s resources for mining iron ore, gold, diamonds and raw material for aluminum to a Chinese conglomerate from 2009 to 2011 in return for $8.5 million in bribes. Assistant Attorney General Leslie R. Caldwell said Thiam was accused of « enriching himself at the expense of the people of the Republic of Guinea. » « We cannot allow the United States to be a safe haven for the spoils of official corruption, » Caldwell said. Thiam, who’s 50 years old, lives in Manhattan with his wife and three children and is no flight threat from an investigation he’s known about for years, said his lawyer, Andrew Solomon. Solomon called the charges « quite ancient » and said they would be tossed out. He urged U.S. Magistrate Judge James C. Francis IV to free his client. The lawyer said most of Thiam’s annual income paid off debts, including $24,000 in monthly housing costs. « Mr. Thiam is not leaving his wife, three children and two dogs based on a complaint that on its face is beyond the statute of limitations, » Solomon said. The complaint, charging Thiam with two counts carrying a potential penalty of up to 30 years in prison upon conviction, said Guinea is among Africa’s poorest countries partly because of public corruption. It said Thiam covertly received bribes by opening a bank account in Hong Kong and misreporting his occupation to the Hong Kong bank to conceal that he was a public official. Thiam then transferred some of his bribe proceeds from the account to a U.S. bank account, a Malaysian company that facilitated and concealed the purchase of a $3.75 million estate in Dutchess County, New York, private preparatory schools for Thiam’s children and at least one other West African public official, the complaint said. The complaint said Thiam, who also maintains a residence in Manhattan, was known in 2009 as Guinea’s minister of mines, geology, energy and hydraulics before his title was changed a year later to minister of mines and geology. It said he had substantial powers over mining in Guinea, including defining and directing government policy on mines, negotiating mining permits and granting permits and concessions to private entities seeking to conduct mining operations in the country. The complaint said his power was magnified because Guinea then had a military dictatorship that needed money and sought investors seeking valuable mining concessions.

In Nytimes

à voir aussi

Le Burkina Faso pleure l’un de ses grands cinéastes Idrissa Ouédraogo

Le Burkina Faso pleure l’un de ses grands cinéastes. Idrissa Ouédraogo s’est éteint dimanche dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*