Accueil / A la une / Le Ministre Sékou Kourouma accusé de fausseté: « certains ministres sont irresponsables, incompétents », lance Mamady Magassouba du syndicat ULTG

Le Ministre Sékou Kourouma accusé de fausseté: « certains ministres sont irresponsables, incompétents », lance Mamady Magassouba du syndicat ULTG

Selon le secrétaire général de l’union libre des travailleurs de Guinée, plus de 5000 fonctionnaires ont été pris en charge, au compte de l’exercice budgétaire 2016. Ce syndicaliste accuse Sékou Kourou ministre de la fonction publique te certains cadres de son département de substituer cette liste à une autre pré fabriquée. Il crie à l’incompétence et à l’irresponsabilité. Nous vous proposons l’intégralité de ses propos.

« Nous sommes là pour déposer un mémorandum au président de l’Assemblée et aux dignes députés. Pour solliciter leur attention et leur implication Dans le traitement de ce dossier.

Il y a une liste parallèle, fabriquée par certains cadres de la fonction publique. Ces cadres sont derrière toute la fausseté de la fonction publique. Cette liste parallèle était préparée pour mettre à la place de la vrai liste issue des travaux de la commission mise en place pour la prise en charge des fonctionnaires.
Nous avons copie de cette liste. Elle contient beaucoup d’irrégularité. Nui tété notre intervention en septembre devant la primature et la fonction publique en septembre. Cette liste parallèle a compromit toute la procédure. C’est pourquoi, le ministre ayant compris qu’il est dénoncé, il nous a demandé de faire un mémorandum. Nous avons fait le mémorandum et déposé auprès de lui main à main, depuis un mois et quelque aujourd’hui, il n’a pas pu répondre à ce mémorandum. Voilà le comportement d’un ministre de la république qui énerve, qui incite les fonctionnaires, la population, les citoyens à revendiquer contre l’Etat. Par ce que certains ministres sont irresponsables, sont incompétents, ils ne connaissent pas leur dossier.

sekou

Aujourd’hui nous revendiquons, nous venons devant l’Assemblée, pour porter à la connaissance des honorables députés, du président de l’Assemblée, que il y a cette situation qui a trop perduré et qu’il est temps de trouver la solution. Par ce que dans le procès verbal signé, il était dit que ces personnes engagées devaient être pris en charge dans l’exercice budgétaire 2016. Où est le budget? Si le budget n’a pas été débloqué ou débloqué. Que les honorables députés constituent une commission d’enquête parlement pour vérifier cette situation.

Si rien n’est fait, nous allons continuer à revendiquer, quelque soit le prix à payer » prévient Mamady Magassouba secrétaire général du syndicat union libre des travailleurs de Guinée ULTG.

Propos récueillis par Kadija Téliko SOW

à voir aussi

Congrès du SLECG version Sy Savané: Louis M’bemba Soumah lance des piques

Les travaux du 6ème congrès national du SLECG version Souleymane Sy Savané ont été lancés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*