Accueil / A la une / Kankan: le jeune Lancinè égorgé explique sa mésaventure

Kankan: le jeune Lancinè égorgé explique sa mésaventure

Dans la soirée du vendredi 2 décembre, Lanciné Diakité un jeune motard d’une vingtaine d’année a été agressé par un homme en uniforme. Il a été égorgé et laissé pour mort par son agresseur.

Le drame s’est produit entre Sanfina et Balandou, dans la préfecture de Kankan.

La victime est revenu sur les circonstances de cette agression.

« Je revenais de Mandiana sur ma moto (apache), j’ai trouvé un homme habillé en ténue militaire qui m’a prié de le déposer à Kankan. Pensant que c’était un agent de la base sécurité de Guiter, je l’ai pris. Après avoir parcouru 10 km environs plus précisément entre Sanfina et Balandou, il a sorti la faucille qu’il avait sur lui pour m’égorger. Soudain moi aussi j’ai tourné la direction de la moto vers le ravin auquel on faisait face pour que nous mourrions tous. Mais comme il cherchait à s’échapper, je l’ai bousculé sur la moto, il est tombé. Et quant à moi, j’ai pris le chemin de la ville » explique Lancinè Diakité.
Après quoi, le jeune homme a pris le chemin de l’hopital. C’est ainsi qu’il est tombé sur un autre motocycliste.

« Ainsi j’ai croisé un autre motard. Je lui ai expliqué et je lui ai demandé de me suivre au cas où je tomberais de prendre mon téléphone et informer mes parents. C’est comme ça que nous nous sommes suivis jusqu’à la rentrée de l’hôpital régional de Kankan où je suis tombé. Les agents ont été alertés et me sont venus en aide » relate la victime.

Pour le moment, l’auteur de cette agression reste introuvable.

à voir aussi

Kindia: les militants du RPG arrêtés lundi sont libres

Les manifestants arrêtés lors de la marche de protestation des militants du RPG arc-en-ciel à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*