Accueil / A la une / Le naufrage de Paris à Montpellier ! – Débrief et NOTES des joueurs (MHSC 3-0 PSG)

Le naufrage de Paris à Montpellier ! – Débrief et NOTES des joueurs (MHSC 3-0 PSG)

Auteur d’un match parfait, Montpellier a réalisé un énorme coup en s’imposant face au Paris Saint-Germain (3-0) à l’occasion de la 16e journée de Ligue 1. Peu convaincants, les Franciliens tombent après une série de 8 matchs sans défaite en championnat.

Superbe coup du MHSC et gros fiasco pour le PSG ! Pour le compte de la 16e journée de Ligue 1, Montpellier a dominé le Paris Saint-Germain (3-0). Bien aidés par un excellent Pionnier, les Héraultais ont réussi le match parfait avec trois buts en trois frappes cadrées. En face, les Franciliens ont réalisé un match très décevant avec un jeu collectif brouillon et un énorme manque de réalisme. Au classement, Montpellier remonte provisoirement à la 10e place alors que Paris reste à la 2e position.

Pionnier sauve les siens, Lasne et Skhiri refroidissent le PSG ! Dès le début de la partie, les Parisiens monopolisaient le ballon et étaient à deux doigts d’ouvrir le score sur une tête de Nkunku repoussée à bout portant par Pionnier ! Malgré cette première alerte, le rythme de la partie ne décollait pas avec des erreurs techniques des deux côtés. En place avec un bloc défensif bas, les Héraultais gênaient considérablement les Franciliens, qui déjouaient offensivement.

Inoffensif pendant de longues minutes, le MHSC réalisait le coup parfait en ouvrant le score juste avant la pause d’un magnifique lob de Lasne (1-0, 42e). Quelle mauvaise sortie d’Areola ! Au retour des vestiaires, Montpellier enfonçait le clou avec une superbe frappe enroulée de Skhiri à l’entrée de la surface sur un bon service de Sanson (2-0, 48e). Dans la foulée, le PSG réagissait enfin mais Pionnier réalisait deux gros arrêts devant Di Maria et Lucas !

Paris incapable de marquer, Boudebouz termine le match Dominateurs, les Parisiens enchaînaient les bonnes séquences mais manquaient de lucidité dans le dernier geste, à l’image d’un tir non cadré de Matuidi. Tranchants en contre, les Héraultais pouvaient tuer le match mais Mounié ne cadrait pas sa tentative face à Areola… Et c’était finalement Boudebouz qui achevait le PSG en contre d’une frappe croisée (3-0, 80e). Véritable naufrage pour Paris !

La note du match : 6,5/10 Un match plutôt plaisant grâce à un scénario surprenant ! Car si le début de match a été assez lent, Montpellier a réussi à lancer cette partie en ouvrant le score malgré la domination du PSG. Avec le second but du MHSC inscrit au retour des vestiaires, les Parisiens ont été obligés de tout tenter, en vain…

Les buts :  

– Sur un long ballon d’Hilton, Mounié remporte son duel de la tête face à Marquinhos. Seul dans la surface, Lasne devance la sortie d’Areola en le lobant pour ouvrir le score (1-0, 42e).

– Dans le couloir gauche, Sanson réalise un petit festival pour fixer la défense du PSG. En retrait, le milieu sert à l’entrée de la surface Skhiri, qui enroule une magnifique frappe dans le petit filet d’Areola (2-0, 48e).

– Après un corner, Sanson effectue une superbe sortie de ballon pour lancer Boudebouz. En contre, le Montpelliérain bénéficie du laxisme des défenseurs franciliens sur 60 mètres pour tuer le match d’une frappe croisée à l’entrée de la surface (3-0, 80e).

Les NOTES des joueurs

L’homme du match : Morgan Sanson (8/10)

Après une première période correcte avec quelques ballons perdus, le milieu a été incroyable après la pause ! Dans tous les bons coups, il a été un énorme problème pour les Parisiens avec notamment cette passe décisive pour Skhiri. Grâce à sa justesse technique, le Français a été très précieux pour conserver le ballon et a été encore décisif sur le dernier but avec un magnifique geste avant de lancer Boudebouz.

MONTPELLIER :

Laurent Pionnier (7,5) : si Montpellier l’a emporté, c’est aussi grâce à son gardien ! Car si la domination du Paris Saint-Germain a été globalement stérile, le portier a sorti trois arrêts magnifiques sur une tête de Nkunku, une frappe de Di Maria et un tir de Lucas. Déterminant.

William Rémy (6,5) : dans son couloir droit, le latéral n’a pas eu besoin de forcer son talent. Avec un Kurzawa invisible offensivement et des attaquants parisiens peu inspirés, il a rendu une copie solide en maîtrisant les tentatives dans son couloir. Offensivement, il a donné quelques bons centres sans être très présent.

Hilton (7,5) : à l’exception d’une petite mésentente avec Congré sur l’occasion de Di Maria, le Brésilien a été vraiment bon. Bien aidé par cette défense à 5, le capitaine du MHSC a remporté de nombreux duels face à Cavani et a apporté une grande sérénité aux siens. A 39 ans, il a été fabuleux en muselant les attaquants adverses. Remplacé à la 85e minute par Cédric Mongongu (non noté).

Nicolas Saint-Ruf (6) : un match sérieux pour lui aussi. En confiance avec le bloc particulièrement bas des Montpelliérains, il a été moins présent qu’Hilton dans l’axe mais a tout de même livré une copie correcte.

Daniel Congré (5) : peut-être le défenseur le moins à son avantage pour Montpellier. Malgré l’aide de ses partenaires, il a multiplié des erreurs en laissant les Parisiens partir dans son dos. Une performance assez moyenne.

Paul Lasne (7) : belle prestation pour lui ! Positionné exceptionnellement à un poste de latéral gauche offensif, le joueur a réalisé un match énorme défensivement pour contenir les assauts d’Aurier dans son dos. Offensivement, il a été présent au bon moment avec ce lob bien senti pour ouvrir le score. Généreux, il a été présent jusqu’au bout.

Ellyes Skhiri (7,5) : dans un rôle défensif, le milieu a effectué une performance XXL ! A la récupération, il a été excellent en mettant une énorme pression sur ses adversaires directs. Omniprésent, il a été décisif avec ce magnifique but pour faire le break.

Joris Marveaux (5,5) : comme l’ensemble des joueurs du MHSC, il a effectué des efforts importants sur le plan défensif. Néanmoins, contrairement à certains de ses partenaires, il a été particulièrement discret dans le jeu.

Morgan Sanson (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Ryad Boudebouz (6) : ce n’était pas forcément un match pour le maître à jouer de Montpellier. Forcé à défendre, le milieu n’a pas été à son avantage en courant le plus souvent dans le vide. Mais sur l’un de ses rares bons ballons offensifs, il a décoché une belle frappe croisée pour tuer le match.

Steve Mounié (5,5) : esseulé, le buteur a eu un rôle ingrat en étant très actif au pressing. Maîtrisé sur ses rares ballons par les défenseurs franciliens, l’attaquant a tout de même été impliqué sur l’ouverture du score en gagnant son duel avec Marquinhos. Un duel gagné qui a fait une différence… Remplacé à la 87e minute par Souleymane Camara (non noté).

PARIS SG :

Alphonse Areola (2) : une grossière erreur qui a eu une énorme importance. En jugeant mal le ballon dans la surface sur l’ouverture du score, le portier a permis à Lasne de marquer sur un lob. Rageant pour lui car il n’a pas eu l’occasion de se rattraper sur le reste de la partie avec deux autres buts encaissés sur les deux autres tirs cadrés du MHSC.

Serge Aurier (3,5) : sifflé pendant tout le match par les supporters du MHSC en raison d’un contact involontaire avec Pionnier, le latéral droit a multiplié les montées mais n’a pas été en réussite avec un déchet dans ses contrôles et une belle action gâchée par un coup de sifflet dans les tribunes. Défensivement, il a été l’auteur d’un gros oubli sur l’ouverture du score.

Marquinhos (3) : tout comme Areola et Aurier, le Brésilien a également été coupable sur le but de Lasne. Bien trop tendre sur cette action, il a été passif et a laissé les Sudistes en profiter. Sur le reste de la partie, le défenseur central n’a pas été à son avantage avec une relance ratée et un duel perdu face à Sanson sur le 2e but.

Thiago Silva (3) : le capitaine du PSG a livré une copie vraiment moyenne. Contrairement à plusieurs de ses partenaires, il n’est absolument pas fautif sur la réalisation de Lasne et a gagné la plupart de ses duels en première période. Mais par la suite, il a été également en difficulté puisqu’il a été très passif sur les deux autres réalisations.

Layvin Kurzawa (3,5) : de retour malgré une pubalgie, le latéral gauche n’était clairement pas au niveau physiquement. Si défensivement il n’a pas été en grand danger face à des Héraultais très défensifs, l’ancien Monégasque n’a pas été capable d’avoir un impact offensif et s’est surtout contenté de rester en place. Avec la maîtrise du PSG, ce n’était pas suffisant.

Christopher Nkunku (4) : titularisé à la surprise générale dans l’entrejeu, le jeune francilien a bien débuté la partie avec une tête à bout portant repoussée par Pionnier. Agressif et rapidement averti, il a tout de même été présent dans les duels et s’est battu sur tous les ballons. Dans la construction du jeu, le milieu a eu du déchet mais s’est aussi distingué avec des ouvertures précises. Plutôt encourageant. Remplacé à la 58e minute par Hatem Ben Arfa (non noté).

Grzegorz Krychowiak (2) : quelle déception ! Incapable de combiner dans les petits espaces, il a accumulé les erreurs et n’a pas réussi à orienter le jeu du PSG. A la récupération, il a été très régulièrement débordé malgré une belle intervention dans la surface devant Sanson. Comme quoi, l’importance de Thiago Motta est peut-être parfois trop rapidement oubliée…

Blaise Matuidi (4,5) : un match moyen pour l’international français. Si le milieu de terrain a – comme toujours – été très généreux dans ses efforts, il n’a pas été assez efficace offensivement en réalisant aucune différence dans le jeu. Malgré tout, le Tricolore a été combatif.

Ángel Di María (2) : en début de partie, l’Argentin a été l’auteur d’un centre magnifique sur l’occasion de Nkunku… et c’est à peu près tout pour le positif ! Sur la suite de la rencontre, l’ailier a été catastrophique en ratant quasiment toutes ses passes et en étant très discret à l’exception d’un duel perdu face à Pionnier. Une grosse déception.

Edinson Cavani (3) : comme face à Angers mercredi, l’Uruguayen a été surtout signalé hors-jeu par les arbitres. Car sinon, il a eu un impact proche du néant en étant parfaitement muselé par les trois défenseurs centraux. Un match sans but pour lui, c’est presque devenu un événement… Remplacé à la 80e minute par Jean-Kévin Augustin (non noté).

Lucas (3) : peu trouvé par ses coéquipiers dans l’ensemble, le Brésilien a été en échec sur ses rares tentatives. Plutôt en forme ces dernières semaines, l’ailier a multiplié les mauvais choix et n’a pas été capable d’aider son équipe offensivement. Sur sa seule occasion, il a été tenu en échec par Pionnier. Remplacé à la 74e minute par Jesé (non noté).

Par Maxi Foot

à voir aussi

Assassinat de Aïssatou Boiro: le gouverneur de Kankan connait-il la vérité?

Le procès sur l’assassinat de dame Aïssatou Boiro se poursuit devant le tribunal criminel de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*