mercredi 21 novembre 2018
Accueil / A la une / Sorite du directeur national de la police: la société civile réagit « c’est un coup de sabot contre la constitution »

Sorite du directeur national de la police: la société civile réagit « c’est un coup de sabot contre la constitution »

La réaction de la société civile guinéenne ne s’est pas fait attendre après la sortie du directeur de la police. Dansa Kourouma le président du CNOSC a dit que cette déclaration est un coup de sabot dans la constitution guinéenne.

« Ces propos ont été accueillis avec assez de révolte au niveau de la société civile guinéenne. C’est comme un coup de sabot à la constitution guinéenne qui pourtant a été accouché après de multiples sacrifices » fait-il savoir.

Il soutient également, que cette sortie met en cause tous les efforts consentis pour la reforme des forces de sécurité.

« Je constate que malgré les millions de dollars investis dans la reforme des forces de sécurité, on vient de se rendre compte que la Guinée est entrain de rater ce grand rendez-vous de la reforme qui devait nous permettre pourtant d’avoir des services de sécurité et de défense républicains » regrette Dansa Kourouma.

La neutralité du service public telle que prévu par la constitution a été aussi foulée au sol s’indigne Dansa Kourouma. Il promet que la société civile fera le nécessaire pour que de tel acte ne se repeète.

« Ces propos viennent d’une personnalité qui est sensée être garant de cette constitution, de la stabilité nationale mais aussi le garant des civils et de leur bien dans notre pays. Même si on est en campagne électorale, un directeur général de la police ne doit pas faire de la politique. C’est clair que la police est républicaine, elle est apolitique. C’est un instrument essentiel de viabilisation de la vie politique. Le ministre de la sécurité et toutes les instances dirigeantes de la police ont été saisis par la société civile ».

Désormais, Bangaly Kouroumapeut se considérer comme démissionnaire prévient Dansa.

« Cet acte équivaut naturellement à une démission de ce haut cadre de l’Etat. C’est un acte qui mérité une réaction énergique de la part de tous les défenseurs de la démocratie » dit-il.

La synergie des plate forme des organisations de la société civile va sortir une déclaration commune dans les prochains jours.

à voir aussi

6ème congrès de l’USTG: Louis M’Bemba livre un message de paix et d’unité

A l’ouverture du 6ème congrès national de l’Union Syndical des Travailleurs de Guinée (USTG), ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*