Accueil / A la une / Société: 10 morts dans un accident à Kouroussa

Société: 10 morts dans un accident à Kouroussa

Les populations du district de Kamatiya, sous-préfecture de Sanguiana, se souviendront longtemps de cette aube naissante et fatidique du 25 novembre quand, aux environs de  5 heures du matin, ils sont brutalement tirés de leur sommeil  par un vacarme assourdissant  et des cris de détresse. Un camion remorque venait de se renverser avec à son bord du ciment, des objets divers et… des passagers.

Bilan : dix morts (6 hommes et 4 femmes) dont une fillette et un garçonnet et cinq blessés  graves (4  hommes et 1 femme). Toutes les victimes ont été évacuées à l‘hôpital de Kouroussa.

Le camion remorque dont le tracteur est immatriculé RC 8398 M est conduit par Diallo Mamadou. Il transportait en direction de Kouroussa une cargaison de ciment en provenance de Conakry.

Selon le chef d’escadron Bamba Ibrahima Sebhory, commandant  la compagnie sécurité routière de Kankan, c’est par le biais du syndicat des chauffeurs de Sanguiana que ses services ont été informés. La zone de l’accident est située au PK 33 sur la nationale Kouroussa–Dabola.  A ce niveau, la chaussée présente un profil  rectiligne, en pente. Les enquêtes sont en cours pour déterminer  là ou les causes de cet accident. D’ores et déjà, il est fait mention d’une perte de contrôle du camion par son conducteur  qui a quitté subitement sa droite pour se renverser sur le côté gauche de son sens de marche.  Mais quel en serait l’élément déclenchant ?  Vitesse, incident technique, sommeil, fatigue, distraction, visibilité ? Autant de probabilités qui seront soumises à l’analyse des limiers du service constat.

En attendant, c’est le bilan humain qui retient le plus l’attention. Et pour cause ! 10 morts à la fois et d’un seul coup ! Il y a lieu de stigmatiser le transport mixte interdit en Guinée depuis  1990 (Arrêté 4352 MT/CAB du 10 octobre 1990). Il est à l’origine de toute cette hécatombe qui décime nos populations.  Les accidents  de Guéckédou  et de Beyla  avec respectivement 60 et 57morts sont incrustés à jamais dans nos mémoires. C’était encore le transport mixte. Ce phénomène longtemps dénoncé et pourtant, encore et toujours actuel.  A longueur de journée, des camions remplis de marchandises avec des passagers dans la carrosserie passent au vu et au su de tout le monde.  Sécurité routière, syndicats, union des transporteurs, citoyens, leaders d’opinion,  politiciens, décideurs, personne ne  dit mot.  Ceux qui le tentent quelquefois sont rabroués et vite découragés.

Les motifs invoqués pour  garantir le laxisme sont légion. ‘Je fais ça depuis des années, sans problème, ne viens pas me souhaiter un malheur ; On n’a pas le choix, il n’y a pas assez de véhicules,  il n’en vient que deux ou trois, dans la semaine,  à l’occasion du marché hebdomadaire ; le prix du transport par camion est plus abordable, comparé à celui par taxi ; j’emprunte le camion pour accompagner directement mes marchandises’… , voilà autant d’arguments que l’on entend ici et là. Et quand survient l’accident, tout le monde s’offusque et s’étonne. Comme dirait l’autre, « on prend l’effet, on laisse la cause ».

Notre pays est l’un des rares à tolérer encore cette pratique suicidaire aux conséquences gravissimes pour les populations.  A toutes les frontières terrestres qui mènent chez nos voisins, il est fréquent de voir nos transporteurs débarquer rapidement les passagers de leurs camions avant de poursuivre leur voyage.  Ils évoquent la rigueur de la loi chez les autres, pendant que chez eux, la même loi, votée pour les mêmes effets, est foulée aux pieds.  C’est là tout le paradoxe qui nous caractérise et qui explique, on ne peut mieux, les réels problèmes de circulation routière dans notre pays. Osons croire cependant, que le bout du tunnel  n’est pas lointain. Pour le bien de tous.

Voici  la liste des victimes: (source: Compagnie Sécurité Routière CSR -Kankan)

A-Morts 

1-Mamadou Pathé Barry

2-Mamadou Sow

3-Abdoul Barry

4-Sidiki Mara

5-Bakary Mara

6-Abdoul Gadiri Sako

7-Fatou Camara

8-Mariama Barry

9-Fatou Bangoura

10-Oumou Barry

B- Blessés graves

1-Mamadou Barry

2-Mamadou Saidou Condé

3-Mamadou Saliou  Diallo

4-Mamadou Sadio Sow

5-Oumou Bah

GUINEENEWS

à voir aussi

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé rejette la victoire d’IBK

Crédité de 32,83% face à Ibrahim Boubacar Keïta, déclaré vainqueur avec 67,17% des suffrages, Soumaïla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*