Accueil / A la une / Affaire Amadou Damaro Camara/ Maître Kissing: l’audience reportée à nouveau

Affaire Amadou Damaro Camara/ Maître Kissing: l’audience reportée à nouveau

C’est la 4ème fois consécutive, que l’affaire qui oppose l’huissier de justice Saïdouba Kissing Camara au député Amadou Damaro Camara est renvoyé. Le juge du tribunal de première instance de Dixinn dit attendre la levée de l’immunité parlementaire du député.

Cette fois encore, le député Amadou Damaro Camara n’a pas répondu « à la médiocrité » comme il aime le dire. Il a brillé par son absence à l’audience qui doit statuer sur l’affaire qui l’oppose à un groupe d’huissiers de justice.

« Le parquet vient de dire que Monsieur Damaro est un député. Ce qu’il n’a pas ajouté, c’est de dire que c’est un mauvais député, un mauvais citoyens qui pense que il est supérieur. Il a soulevé qu’il ne peut pas être arrêté, ni retenu conformément à l’article 65 de la constitution alinéa 3. Mais ce que le parquet même n’a pas bien lu les disposition de la loi. Par ce que cet alinéa dit qu’il ne peut pas être arrêté ou détenu. Il n’a pas dit qu’il ne peut pas être poursuivit » explique un des plaignants maître Kissing Camara.

Les avocat de la partie civile désapprouve la décision du parquet qui a soulevé l’exception relative à l’immunité parlementaire du député.

« S’était à Damaro de comparaître devant le parquet et soulever cette exception et non au parquet. Nous comprenons très mal que le parquet qui a en principe doit nous assister soulève cette exception vu que s’était à lui de saisir l’Assemblée Nationale pour la levée de cette immunité » regrette Maître Fodé Bangaly Condé.

La partie plaignante s’est plaint de l’absence répété du président du groupe parlementaire RPG arc en ciel.

« Pour lui, il est quelqu’un qui est vraiment intouchable, qu’on ne peut pas atteindre. Ce n’est pas grave. Tant qu’il vit, il sera poursuivit. On va suivre l’affaire » promet Maître Saîdouba Kissing.

L’audience a été renvoyée au 15 décembre prochain. Amadou Damaro Camara est accusé d’abus d’autorité, d’usage irrégulier de titre, d’immixtion dans les affaires judiciaires, de corruption, contrition et complicité.

à voir aussi

Abdoulaye Bah journaliste à Guineenews n’est plus

Le journaliste Abdoulaye Bah, chef de bureau adjoint de Guinéenews est décédé dans la nuit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*