dimanche 18 février 2018
Accueil / A la une / Les huissiers de justice rendent Alpha Condé responsable de la non exécution des décisions de justice.

Les huissiers de justice rendent Alpha Condé responsable de la non exécution des décisions de justice.

Les huissiers de justice accusent le président Alpha Condé d’immixtion dans les affaires judiciaires, notamment en ce qui concerne l’exécution des décisions de justice. C’est ce qu’à déclaré ce mercredi 23 novembre, Basékou Cheick Condé huissier de justice.

Pourtant, il y a plus de un mois, ces auxiliaires de justice lui avait remis un mémorandum lors d’une audience qu’il leur a accordé. Dans ce document, il avait fait part de leur griefs mais il est resté sans suite.

« Parmi tous les auxiliaires de justice, en Guinée c’est les huissiers qui rencontrent des problèmes. Il y a l’immixtion flagrante des autorités dans l’exécution des décisions de justice. A plusieurs rencontre avec le procureur général, nous avons compris qu’il n’est pas responsable et que les ordres viennent Sékhoutouréah » lance Basékou Condé.

Depuis l’arrivée de Alpha Condé à la tête de l’exécutif guinéen, l’exécution des décisions de justice est empêché.

« Depuis 2010, nous avons tous les problème du monde pour faire exécuter les décisions de justice. Plus précisément les expulsions et les déguerpissements par ce que l’autorité s y mêle« .

Mais à ce stade, ce n’est qu’une présomption déclare t-il tout en citant l’exemple de deux de ses camardes empêchés d’exécuter une décision judiciaire.

« Nous avons deux confrères qui ont reçu l’ordre de Sékhoutouréah de faire arrêter des exécution. Donc nous le présumons, c’est une présomption irréfutable. C’est Sékhoutouréah qui bloque » dit-il.

Ces huissiers déplorent le fait que Alpha Condé reste impassible à leurs problèmes contenus dans le mémorandum qu’ils lui ont déposé.

« Nous lui avons posés nos problèmes, il a demandé de faire un mémorandum. Ce mémorandum a été rédigé et déposé. Nous attendons la suite » fait-il savoir.

Ces auxiliaires de justice ont dû faire face à l’immixtion de Sékou Resco Camara à Soriba Sorel Camara, tous deux gouverneurs de la ville de Conakry. Ils promettent de continuer le combat. Le statut particulier des huissiers de justice est vieux de 30 ans. Ils n’excluent pas les manifestations pour se faire entendre.

à voir aussi

Les militants de l’UFR révoltés par le retard des résultats des élections

Ce samedi 17 février, les militants de l’UFR (union des forces républicaines), ont epêché la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*