Accueil / A la une / Souleymane Keïta aux cadres du PUP:  » des gens qui veulent être ressuscités »

Souleymane Keïta aux cadres du PUP:  » des gens qui veulent être ressuscités »

Souleymane Keïta un des  membres du comité national des jeunes du RPG arc en ciel a répliqué aux propos de certains cadres du PUP fâchés contre Alpha Condé. En effet, ces derniers reprochent à Alpha Condé de s’acharner contre Lansana Conté. Souleymane Keïta soutient que les critiques de Alpha Condé sont bel et bien fondées.

« Le président de la République ne s’est pas attaquer au général Lansana Conté, il a simplement fustigé les tard de la gouvernance depuis 1984. Ce qui a eu des conséquences assez catastrophiques pour notre pays. Ne serait ce que sur le plan économique. A la mort de Sékou Touré la Guinée disposait d’un nombre importants d’unités industrielles » dit-il.

Il voit cela d’un autre œil. Pour lui, c’est une récupération politique qui ne dit pas son nom.

« Lorsque des gens prétentieux transforment ces propos pour des fins politiques, je suis simplement sidéré. Il est important que l’on amène pas le débat politique au niveau de la communauté. Le président Lansana Conté n’était pas président d’une communauté mais président de la République. Alors lorsque l’on fustige les tars de son régime, cela ne donne pas le droit à des gens qui veulent être ressuscités qui sont pourtant enterrés dans les poubelles de l’histoire pour se trouver une place au soleil. C’est une situation lamentable. Il est important que l’histoire vrai de notre pays soit enseignée à la nouvelle génération » clame ce dernier.

Il accuse particulièrement Fodé Bangoura d’être à la base de cette machination.

« Je veux parler de Fodé Bangoura. A la mort de Lansana Conté, Fodé Bangoura était le tout puissant ministre. C’est lui qui faisait et défaisait les hommes en Guinée. Nous sommes tous témoin de cela. Si c’est des gens qui se réclament défenseurs du PUP, leur rôle était de continuer avec le PUP à la mort de Lansana Conté. Mais c’est des gens qui ont tous quitté le PUP à la mort de Lansana Conté pour s’agripper par ci, par là. Aujourd’hui, ils ne peuvent pas prétendre porter la voix du PUP. C’est très dangereux dans notre pays que des hommes se fassent ressuscité en mettant au devant de la scène la communauté, pour créer la zizanie » s’insurge Souleymane Keïta.

à voir aussi

Kindia: l’imam de Tafory sous le coup d’une poursuite judiciaire

Après la sortie controversée de l’imam Ratib de Kindia sur l’accord politique du 8 août …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*