Accueil / A la une / Mohamed Tall acerbe contre des journalistes: « Ils profitent du micro pour faire de la politique »

Mohamed Tall acerbe contre des journalistes: « Ils profitent du micro pour faire de la politique »

Invité chez nos confrères de radio espace ce lundi 21 novembre, le ministre de l’élevage Mohamed Tall a fait une mise au point acerbe sur des déclarations de certains journalistes contre sa personne. Ils accusent certains de profiter du micro pour faire de la politique. Lisez…

« le gouvernement vient d’organiser la semaine de la citoyenneté. Ca été l’occasion de rappeler aux guinéens leur droit, leur devoir et de les appeler au civisme. C’est fait pour que ça reste. Quand on est journaliste, on est pas n’importe qui dans la société. Un journaliste c’est celui qui doit traiter objectivement les information et expliquer. Mais comment expliquer lorsqu’on a pas soit même compris. J’ai été surpris par la manière dont les problèmes ont été traités vendredi. En tout état de cause, ce qui est incontestable, c’est que nous assistons de plus en plus, à l’émergence d’un type nouveau de journalisme qui avance de manière masquée, sur le terrain politique. Malheureusement, ils profitent du micro pour faire de la politique. Quand on veut faire la politique, il faut avoir le courage de s’engager ouvertement et d’assumer. Les masques tomberont. On ne peut pas se cacher derrière une profession pour faire de la politique. Ce type nouveau de journalistes polluent votre environnement malheureusement. Le journalisme est un métier noble. Je n’ai pas besoin de citer de nom, il y a une personne qui s’est suffisamment distinguée dans ce sens que tout le monde le reconnaîtra.

Les gens doivent comprendre que dans ce pays il n y pas d’un côté ceux qui ont tous les droits et de l’autre, ceux qui n’ont droit qu’à la critique. Ca n’existe pas ça. Les journalistes aussi ont des obligations ».

à voir aussi

Assassinat de Aïssatou Boiro: le gouverneur de Kankan connait-il la vérité?

Le procès sur l’assassinat de dame Aïssatou Boiro se poursuit devant le tribunal criminel de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*