dimanche 18 novembre 2018
Accueil / A la une / Dissidence dans les rangs du Conseil national du patronat CNP? Des membres annoncent un nouveau congrès

Dissidence dans les rangs du Conseil national du patronat CNP? Des membres annoncent un nouveau congrès

Ce dimanche 20 novembre 2016, des membres du conseil national du patronat guinéen avec à leur tête, Papa Anne ont annoncé la tenue d’un congrès. Cette annonce intervient alors que l’on croyais les divergences nées du congrès de avril dernier aplanit.

L’annonce a laisser des observateurs tout bas bas ce dimanche. Le calme qui semblait s’être rétablit au sein du CNP Guinée a été tout d’un coup

« Je ne comprend pas ce qu’ils recherche. Ces deux personnes qui  sont à l’origine de cette démarche, étaient non seulement dans la salle lors du congrès du 23 avril. Ces deux personnes ont voté pour le bureau actuel. Nous allons mettre à votre disposition les PV émargés sur lesquels monsieur Anne et madame Baldé émargé pour valider ce congrès » explique Baba DIANE vice président du conseil nationale du patronat.

Ils soutient que ces « dissidents se basent sur une decision judiciaire suspendue dans l’attente d’un verdict final.

« Ils se fondent aujourd’hui sur une décision de justice rendu en premier ressort. Et tout le monde sais que quand on interjette appel, cette décision est suspendue jusqu’à ce que la Cour Suprême se prononce dans le fond. Nous sommes à ce stade. Il y avait une opposition entre Sékou CISSE et Mamadou Sylla qui est entrain d’être réglée, cela ne plaît pas forcément à tout le monde. On peut comprendre cela » dit-il.

Il fait remarquer que le nerf du problème est tout autre. Ces personnes veulent créer une autre association patronale.

« Ils peuvent s’associer et créer ce qu’ils veulent aujourd’hui mais le CNP est bien dirigé. Sur le plan international, l’encrage est totale. Il ya une frange de personne qui étaient au congrès du 23 avril, qui ont décidé de former autre chose. On ne peut pas l’appeler autrement que de la dissidence » explique Baba DIANE vice président du CNP.

La procédure judiciaire pour annulation du congrès qui a porté Anssoumane Kaba à la tête du CNP est encore pendante devant la Cour Suprême.

à voir aussi

La HAC annule l’accréditation du correspondant de RFI en Guinée

La Haute Autorité de la Communication (HAC), annule l’accréditation en cours de validité de notre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*