Accueil / A la une / Ratoma: le parti NFD candidat: « il n y a pas de zone réservée à un parti » clame Aliou Condé de l’UFDG

Ratoma: le parti NFD candidat: « il n y a pas de zone réservée à un parti » clame Aliou Condé de l’UFDG

Depuis que le parti NFD de Mouctar Diallo a manifesté le désir de se présenter aux élections communales pour conquérir  la commune de Ratoma, des partisans de ce parti et ceux de l’UFDG se regardent en chien de fiance. La semaine dernière, on a même assisté à des affrontements violents.

Aliou Condé le secrétaire général du parti UFDG appelle les militants des deux bord à la retenue. Il affirme que tout citoyen est libre de briguer n’importe quel poste dans n’importe quelle partie de la Guinée.

« Ce que je peux dire, c’est d’appeler les jeunes des deux camps à la retenue. Et que la démocratie permet à chaque parti, à chaque citoyen de se présenter à un poste électif en République de Guinée. Il n ‘y a pas de raison de condamner qui que se soit. Il n y a pas de zone réservée à un parti ou à un individu sur n’importe quelle portion du territoire national.

Donc c’est tout à fait logique et normal que Mouctar Diallo soit candidat. Qu’il affûte sa candidature et que d’autres citoyens même, qui ne sont pas dans un parti, qu’ils veuillent aussi aller à l’élection » a t-il dit.

Il précise d’ailleurs que c’est la diversité des candidatures que les citoyens s’offrent la possibilité de faire un meilleur choix.

« Plus la compétition est ouverte, mieux nous aurons des responsables qui seront à même de conduire les destinées des communes. Donc je demande aux uns et aux autres d’aller à la retenue ».

Le député de l’UFDG soutient cependant, que l’UFDG compte rafler les 5 communes de la capitale Conakry si les élections sont transparentes.

« Nous voulons espérer que la Guinée est entrain de tourner cette page triste de notre histoire électorale. Pour que désormais il y ait beaucoup plus de transparence dans le processus. Si cela est, je pense que nous avons toutes les chances d’atteindre ces objectifs » dit-il.

S’exprimant sur les relations de l’UFDG et l’UFR, Aliou Condé  dit qu’à aucun moment, l’UFR n’a été l’adversaire politique de l’UFDG.

« L’UFR n’est pas l’adversaire de l’UFDG pas du tout. Peut-être qu’il y a eut des prises de position par rapport  à certains trucs. Mais l’UFR n’est pas l’adversaire de l’UFDG. L’UFDG est de l’opposition. Maintenant si l’UFR se déclare de la mouvance en ce moment évidement nous ne serons pas du même bord ».

Désormais, la division entre partis politiques de l’opposition est consommé.

 

à voir aussi

Congrès du SLECG version Sy Savané: Louis M’bemba Soumah lance des piques

Les travaux du 6ème congrès national du SLECG version Souleymane Sy Savané ont été lancés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*